Burundi : la crise persiste à une semaine de la présidentielle

©TV5MONDE/Sujet d'Emmanuelle Godard et Clément Alline

Les violences ne faiblissent pas au Burundi, alors qu'un nouveau médiateur est arrivé à Bujumbura mardi 14 juillet. La crise, qui dure depuis plus de deux mois, est liée au troisième mandat brigué par Pierre Nkurunziza.

dans

La présidentielle a lieu le 21 juillet et l'ambiance est toujours tendue au Burundi. Dimanche 12 juillet, les corps de deux hommes ont été découverts dans une rivière au nord de Bujumbura. Les deux frères étaient membre du Mouvement pour la solidarité et le développement, parti d'opposition radical burundais.

Mardi 14 juillet, le président de l'Ouganda, Yoweri Museveni, est arrivé dans la capitale pour une ultime médiation. Il intervient après l'échec de deux médiateurs de l'ONU. Depuis fin avril, le pays est plongé dans une crise qui a déjà fait plus de 70 morts et des centaines de déplacés.

L'opposition juge la candidature de l'actuel président anticonstitutionnelle. Pierre Nkurnziza, lui, compte aller jusqu'au bout du processus électoral, coûte que coûte.

©TV5MONDE/ Sujet d'Emmanuelle Godard et Clément Alline