Afrique

Cameroun : Bamenda vit dans la peur malgré le couvre-feu

Sujet Cameroun Bamenda
Commentaire : Léon Sanchez / Montage : Julia Chevalier

Au Cameroun, la psychose gagne la population à Bamenda ! Depuis une semaine, dans le fief de la contestation anglophone, la violence monte d'un cran. Des militaires assassinés, des bombes, des incendies bouleversent le quotidien malgré le couvre feu qui a été décrété.

dans
Dans un collège de Bamenda, les élèves assistent à leurs cours habituels. En apparence tout va bien mais, ici, la peur hante les esprits : récemment, le dortoir a été incendié. Malgré le courage des élèves, certains parents retirent leurs enfants du collège.

Bamenda, c'est l'épicentre de la crise dans la région anglophone du Cameroun. Face à la montée des indépendantistes et après l'assassinat de 3 gendarmes, le conseil municipal a instauré un couvre-feu à partir du 8 novembre dernier.

Cette décision est parfois très mal perçue. Depuis son instauration, un quatrième gendarme a été tué et quatre bombes artisanales ont explosé. elles n'ont fait aucune victime.