Centrafrique : les habitants de PK5 à nouveau réfugiés

JTA 12/02/2017 - Centrafrique - Violences Bangui Quartier PK5 - Reportage
Vidéo : Reportage TV5MONDE

La République centrafricaine a du mal à panser les plaies du conflit intercommunautaire de 2013-2014. Des habitants du quartier PK5 de Bangui, qui étaient rentrés chez eux, ont dû fuir à nouveau et se réfugier près de l'aéroport Mpoko.

dans
Ils étaient rentrés chez eux dans le quartier PK5 de Bangui, il y a un mois à peine. Ils sont pourtant de retour près de l'aéroport Mpoko pour se mettre à l'abri des violences. « Ils », ce sont des habitants chrétiens de ce quartier. Leurs relations avec leurs voisins musulmans semblaient pourtant bien se passer.

« Nous étions en compagnie de nos frères musulmans, relate Crispin Zagui, déplacé venant du quartier. Mais suite à cet incident, ils ont tout brûlé. »

Le facteur déclencheur de ces violences : la mort de Big Man, chef d'un groupe armé issu de la coalition de l'ex-Seleka. Il a été tué par la gendarmerie. En représailles, ses hommes ont tout incendié sur leur passage.

« Nous attribuons la faute au gouvernement, commente Patricia Mapouka, une autre déplacée. Puisqu'avant la mission de Big Man, il fallait prendre des dispositions pour la sécurité. Cela aurait été bien, mais rien n'a été fait. Après qu'il a été tué, ils sont partis en représailles. Les musulmans sont entrés dans le quartier en tuant, en pillant sur leur passage. Nous avons tout perdu, même nos maisons. Actuellement, nous n'avons plus rien, et nous avons fui pour venir ici. »

Selon les habitants, les combats et les pillages se poursuivent dans le quartier. Mais il est impossible pour la presse de s'y rendre. La Minusca en a interdit l'accès, preuve que la situation reste tendue.