Centrafrique : pourquoi la France intervient-elle ?

La France a décidé d'envoyer 1 000 militaires supplémentaires en Centrafrique, au bord "du génocide", selon certains. Le pays sombre dans le chaos depuis le renversement du président François Bozizé. Son successeur, Michel Djotodia, ne parvient pas à faire régner l'ordre. La France arrive-t-elle trop tard pour aider les Centrafricains à stabiliser le pays ? Réponses sur le plateau du 64' avec Roland Marchal, chercheur au CERI et le général Vincent Desportes, professeur associé à Science Po.

dans

Invités : Roland Marchal, chercheur au CERI et le général Vincent Desportes.

"Il y a de très grandes attentes sur l'intervention, peut-être de trop grandes", explique le chercheur du CERI, Roland Marchal. "Si la communauté internationale et la France s’étaient préoccupées de ce problèmes peut-être quelques mois avant la fin août, on serait sûrement dans une situation moins tendue..."
"On intervient trop tard mais c'est absolument nécessaire. La France est la seule à pouvoir le faire", estime, de son côté, le général Vincent Desportes, professeur associé à Science Po.
Invités : Roland Marchal, chercheur au CERI et le général Vincent Desportes.