Corne de l'Afrique : grandes sécheresses et famines depuis trente ans

La grave crise humanitaire qui frappe la Corne de l'Afrique, où 12 millions de personnes sont touchées par la sécheresse, rappelle d'autres tragédies de ce type dans cette région, en proie à des cycles fréquents de grande sécheresse.
 

dans
1984-1985 - ETHIOPIE

Une famine ravage l'Ethiopie en 1984-1985, en raison de la sécheresse, mais aussi du conflit opposant le régime de Mengistu Haïlé Mariam aux guérillas érythréenne et tigréenne. La famine, qui prend l'ampleur d'un désastre dans le Nord, notamment dans le Wollo, fait un million de morts (ONU).

L'ampleur de la famine est largement attribuée à la politique du régime, en particulier en raison des déplacements forcés de populations.

L'Ethiopie avait connu en 1973-1974 dans le Wollo une autre grande famine (200.000 morts), contribuant à la chute du régime d'Haïlé Sélassié, qui avait caché à son peuple et à la communauté internationale l'étendue du drame.

L'impact des images de morts et d'agonisants entraîne un immense élan de solidarité dans le monde, mobilisant gouvernements et opinions publiques, jusqu'aux vedettes de la chanson : le 28 janvier 1985, aux États-Unis, 45 chanteurs américains se réunissent pour enregistrer la chanson We are the world, produite par Quincy Jones sur des paroles et musique écrites par Michael Jackson et Lionel Ritchie. Mis en vente au début du mois de mars 1985, l'album fut vendu à plus de 7 millions d'exemplaires et permit de récolter 60 millions de dollars qui seront reversés à l'Éthiopie.
 
 
1991-1992 - SOMALIE
   La chute du président Mohamed Siad Barre devant l'arrivée des rebelles, en 1991, suivie d'une guerre civile dévastatrice, plonge le pays dans l'anarchie et une famine qui coûte aussi la vie à quelque 220.000 personnes.
   Des missions sont menées par les Etats-Unis (Restore Hope, Rendre l'espoir) et l'ONU (Onusom) pour venir en aide aux populations victimes de la famine et des combats. Le pays est toujours en proie à la guerre et ses institutions de transition sont confrontées à l'insurrection des islamistes radicaux shebab.
 
1998 - SOUDAN
   Une famine, provoquée par la sécheresse de 1997 et par les combats qui ont rendu impossible la culture des terres, touche un million de personnes dans le sud du Soudan. Quelque 350.000 personnes sont menacées dans la région de Bahr al-Ghazal (organisations humanitaires).
 
2003 - SOUDAN/DARFOUR
   Le début d'une guerre civile au Darfour (dans l'ouest du Soudan) provoque une grave crise humanitaire en raison de l'insécurité à laquelle s'ajoutent la sécheresse et des mauvaises récoltes.
   Le conflit entre une rébellion locale et des milices arabes pro-gouvernementales appuyées par les forces armées chasse des centaines de milliers de personnes qui fuient notamment à destination du Tchad voisin.
 
 
2000-2006 - CORNE DE L'AFRIQUE
   La Corne de l'Afrique connaît quatre grandes sécheresses pendant cette période.
   En 2000, plus de 13 millions de personnes sont affectées dans sept pays: l'Ethiopie, la plus touchée avec 10 millions de personnes, selon l'ONU, le Kenya, la Somalie, l'Erythrée, l'Ouganda, Djibouti et le Soudan.
   En 2006, la sécheresse menace de famine 11 millions de personnes. Le nord du Kenya, le sud de l'Ethiopie et de la Somalie sont particulièrement touchés, les populations nomades ayant perdu jusqu'à 70% de leurs troupeaux.
 
 
2011 - CORNE DE L'AFRIQUE
   Les Nations unies évoquent "la plus grave crise alimentaire en Afrique" en 20 ans. La sécheresse touche 12 millions de personnes dans la région. Deux régions de Somalie ont été déclarées en état de famine.
 

Notre dossier

 

Repères

24.07.2011
La sécheresse affecte la Somalie, l'Ethiopie, le Kenya, l'Ouganda, Djibouti. L'Erythrée, pays extrêmement fermé, pourrait aussi être touchée.

Un état de famine est décrété quand au moins 20% des foyers sont confrontés à de graves pénuries alimentaires, que le taux de malnutrition aiguë dépasse les 30% et que, sur 10.000 personnes, au moins 2 personnes meurent par jour.

720 000 enfants risquent la mort dans la Corne de l'Afrique si une aide urgente ne leur est pas rapidement apportée.

Jusqu'à 90% du bétail a été décimé dans certaines parties de la région.

1/4 de la population de la Somalie, ravagée par 20 ans de guerre civile, est déplacée.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a réclamé, sans délai, 1,6 milliard de dollars pour faire face à la crise.