Côte d'Ivoire : les mutins de Bouaké ne désarment pas

Bouaké

La capitale de la Côte d'Ivoire a retrouvé son calme, mais les mutins de Bouaké ne désarment pas. Depuis vendredi des militaires réclament le paiement du reliquat de leurs primes. Si en janvier le gouvernement avait cédé aux revendications, cette fois-ci, c'est la fermeté qui prime.

dans