Ebola : les millionnaires au secours des malades

Campagne de Google pour récolter des fonds et lutter contre Ebola. Capture d'écran
Campagne de Google pour récolter des fonds et lutter contre Ebola. Capture d'écran

Facebook, Bob Geldof, Mark Zuckerberg, Google… tous se mobilisent contre le virus Ebola. Face à cette épidémie qui a déjà tué plus de 4 800 personnes en Afrique, le secteur privé prend des initiatives et récolte des fonds pour les organisations internationales. Tour d'horizon. 

dans
« Pour chaque dollar versé, Google donnera 2 dollars ». C'est le slogan de la société américaine pour inciter les gens à faire des dons pour lutter contre le virus Ebola. Elle a déjà versé 10 millions de dollars elle-même et a annoncé qu’elle doublerait la mise des donateurs. Cet argent est destiné aux associations humanitaires InSTEDD, Médecins sans frontières (MSF), NetHope et Save the Children. Pour s'assurer que "100 % des dons aillent bien à ces organisations", Google a indiqué qu'elle prendrait en charge les "frais annexes". Larry Page, le directeur et fondateur de la société a également assuré que sa fondation familiale allait verser, séparément, 15 millions de dollars. 


Band Aid 30 

Une initiative qui vient s'ajouter à d'autres projets initiés par des entreprises ou des célébrités. C'est le cas du chanteur irlandais Bob Geldof. Il compte récolté des fonds grâce à une chanson caritative intitulée "Do they know it's Christmas" ("Savent-ils que c'est Noël ?"). Bob Geldof dit avoir été "inspiré par le courage phénoménal des médecins et infirmiers" du système de santé public britannique NHS qui se sont rendus en Afrique de l'Ouest. 

La chanson réunie de nombreux artistes anglais et irlandais comme la chanteuse Adele, Bono ou encore le groupe One Direction. Elle sera également déclinée aux Etats-Unis, en Allemagne et en France. Sa première diffusion est programmée le 21 novembre prochain sous le nom de "Band Aid 30". 

Engagé dans plusieurs causes, Bob Geldof n'en est pas à sa première action caritative. En 1984, il enregistre une chanson avec plusieurs stars dont David Bowie, Sting ou Paul mcCartney. Le but ? lutter contre la famine en Ethiopie. Son engagement permet de récolter environ 12 millions d'euros. Vingt ans après, il renouvelle l'expérience mais cette fois-ci, au profit du Darfour. 




Facebook 

De son côté, le réseau social Facebook a mis en place un dispositif permettant aux utilisateurs de faire des dons en ligne à organisations qui oeuvrent en Afrique de l'Ouest pour stopper Ebola et sauver des vies. Il suffit d'appuyer sur le bouton "faire un don" et il est possible de donner de l'argent à la Croix-Rouge, l'International medical corps ou encore Save the Children. "En temps de crise, les gens se tournent vers Facebook pour se renseigner sur ce qu'il se passe, partager leurs expériences et se soutenir", ont commenté Naomi Gleit et Chris Daniel, responsables chez Facebook. Selon eux, cette manière de sensibiliser les gens fonctionne car les associations sont "connectées directement avec les gens dans le monde entier"

Pour montrer l'exemple, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, et sa femme Priscilla Chan ont annoncé mi-octobre qu'ils donnaient 25 millions de dollars aux Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour les aider à combattre l'épidémie Ebola. Une autre fortune d'internet, le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, avait de son côté octroyé, via la fondation Bill et Melinda Gates, 50 millions de dollars aux agences des Nations unies et à des organisations internationales qui se battent contre le virus. 
Capture d'écran du dispositif mis en place sur Facebook
Capture d'écran du dispositif mis en place sur Facebook

Hommes d'affaires africains 

Des hommes d'affaires africains se sont également engagés à faire un don de 28 millions de dollars aux associations qui luttent contre la maladie, selon un communiqué de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba. Ils représentent différents secteurs économiques à travers le continent : télécommunication, banque, énergie, services... L'argent récolté servira aux besoins logistiques liés à l'épidémie comme l'équipement du personnel médical, particulièrement touché : 311 morts sur 549 infections. 

Avant eux, Patrice Motsepe, milliardaire sud-africain et magnat des mines, a fait don d'un million de dollars au fonds Ebola. "Cette donation va aider la Guinée à gérer les centres de traitement, mobiliser les communautés, coordonner les soins", a indiqué son entreprise African Rainbow Minerals. 

Ces aides financières vont permettre d'accélérer les efforts entrepris par les équipes médicales sur place. Ce mardi, la mise en quarantaine a été levée pour 25 personnes au Mali. Au Libéria, la baisse de nouvelles contaminations se maintien. Malgré ces bonnes nouvelles, les experts et les autorités des pays infectés poursuivent leurs efforts. Un vaccin contre le virus Ebola est en préparation. Il devrait être utilisable dès 2015...