Afrique

En Algérie, le "Blue Whale Challenge", le jeu qui pousse les adolescents au suicide

Blue Wahle challenge V2

C'est un jeu morbide, devenu viral sur les réseaux sociaux, notamment en Algérie. Blue Whale Challenge ou "Challenge de la baleine bleu" n'a pas de limite. Il consiste à réaliser une série de 50 défis, jusqu'au cinquantième : le suicide. Cinq jeunes algériens auraient succombé à cette spirale vers la mort dont trois de la région de Sétif.

dans

La petite ville de Taya est sous le choc : un adolescent de 15 ans s'est donné la mort vendredi 8 décembre, dans un hangar. Pour ses proches, pas de doute, il a été poussé au suicide par le jeu "Blue Whale Challenge": "Ce jeu exige de l'enfant qu'il mette une corde autour de son cou, qu'il soulève ses jambes, par défi, et qu'il supporte la douleur jusqu'à ce qu'il perde connaissance".

Un autre proche raconte : "Quelques jours après qu'il a commencé à jouer à "Blue Whale", sa soeur a remarqué des blessures sur son corps, sa main était en sang."

Le "Blue Whale challenge", le "challenge de la Baleine bleue" en français, un nom presque poétique pour un jeu très glauque, accessible via les réseaux sociaux. Il impose cinquante défis - un par jour - au joueur : des plus anodins (dessiner, écouter des musiques, ne plus parler) aux plus morbides (se frapper, se scarifier, regarder des vidéos lugubres, monter sur une grue…) jusqu'à l'utlime épreuve : le suicide.

"Il avait bu de l'essence"


L'adolescent de Taya serait le troisième jeune à mourir à cause de ce jeu dans la province algérienne de Sétif en seulement une semaine. Un quatrième en a réchappé, grâce aux médecins de l'hôpital d'Aïn Oulmène qui raconte que "la première victime, c'était un garçon de 9 ans. Il est arrivé mort, il venait de Salah Bey. La deuxième avait le même profil, un garçon du même age. Il avait un tatouage d'une baleine sur le bras.
Grâce à Dieu, on a pu sauver le troisième enfant, il a 13 ans, il est arrivé après une tentative de suicide, il avait bu de l'essence.
"  

Comme d'autres pays, l'Algérie semble désarmée face à ce jeu morbide qui vise les adolescents les plus manipulables, qui exploite leur fragilité. Le ministère de la justice a lancé une enquête sur le sujet. La protection de l'enfance mise sur la prévention, et appelle les parents à la plus grande vigilance.

Une campagne de sensibilisation a été lancée par des internautes sur les réseaux sociaux afin de mettre en garde les parents contre l'influence de ce jeu sur leurs enfants.

Le "Blue Whale challenge", venu de Russie, prend son nom d'une légende d'après laquelle la baleine serait capable de se suicider en s'échouant volontairement sur une plage.