Afrique

En Libye, les cadavres oubliés de Daech

libye/Libye_corps_oublies.mp4
©TV5MONDE

On les appelle les cadavres oubliés de l'organisation Etat islamique. En Libye, une morgue à ciel ouvert s'improvise dans la ville de Misrata. Cela dure depuis près d'un an. Les autorités libyennes rechignent à enterrer les corps ennemis.

dans
Ali gère un entrepôt d'un genre particulier dans une cour de Misrata. A l'intérieur de ces conteneurs, des corps. Des centaines de corps.

Ce sont les morts oubliés de l'organisation Etat islamique, des combattants tués lors de la bataille de Syrte fin 2016.

La ville a été libérée définitivement des djihadistes en décembre dernier. Ali Twileb, responsable de la "morgue" explique que "chaque conteneur frigorifique contient 50 cadavres. Pour identifier les nationalités des morts, on a recours à certains objets qui sont en leur possession comme les passeports, les cartes d'identité et les permis de conduire". 

Perosnne ne les réclame alors ils pourrissent ici, même si Ali surveille toujours la température à l'intérieur des conteneurs. Elle ne doit pas monter au-dessus de -18°C.  Cela n'est jamais le cas surtout en été, et à cause de nombreuses pannes électriques.

Ces cadavres, pour lui , c'est une petite partie des morts de l'EI en Libye : "Certains cimetières consacrés au groupe EI contiennent 60 et d'autres 70 tombes. Donc, quand vous calculez le nombre total de tombes, vous pouvez répertorier au moins 1500 cadavres enterrés."

Ici, le procureur général a le pouvoir de décision pour les enterrer. Mais il ne dit rien. 
Alors Ali attend, dépité.  Les compagnies qui avaient prêtés les conteneurs veulent les récupérer. Ali est d'accord pour les rendre,  mais avec leur contenu.