Afrique

Football : où se jouera la CAN 2015 ?

Le Nigeria est le vainqueur de la CAN 2013 © AFP
Le Nigeria est le vainqueur de la CAN 2013 © AFP

A l'issue de la réunion qui s'est tenue, ce mardi, au Caire, la Confédération africaine (CAF) a annoncé que la CAN ne se jouerait pas au Maroc. En raison du "refus du pays d'organiser la compétition", l'équipe marocaine est disqualifiée. Le nom du nouvel hôte de la CAN devrait être connu "sous peu". 

dans
Où se jouera la Coupe d'Afrique des Nations prévue du 17 janvier au 8 février 2015 ? Pas au Maroc. C'est ce que vient d'annoncer la Confédération africaine à l'issue de son comité exécutif au Caire. 

Pour le moment, aucun autre pays n'a été officiellement annoncé pour remplacer le Maroc mais la CAF le dévoilera "sous peu". "Le Comité Exécutif a pris note de la réception, le 10 novembre de quelques candidatures d'associations nationales confirmant leur souhait d'organiser la compétition 2015 aux dates arrêtés", a précisé la CAF dans un communiqué publié sur son site internet. D'après le texte, les candidatures sont "actuellement à l'étude". 

Depuis plusieurs semaines, le Maroc avait demandé le report de la CAN en raison de la propagation du virus Ebola. L'épidémie fait des ravages en Afrique de l'Ouest et a déjà tué plus de 4 800 personnes. 


Sanctions

Pour signifier son mécontentement face au "refus du Maroc d'organiser la compétition", la CAF a décidé de disqualifier l'équipe nationale marocaine. De plus, elle souhaite donner une sanction au royaume chérifien. "La Commission d'organisation de la CAN appliquera ultérieurement les dispositions règlementaires qui s'imposent, suite au non-respect par la Fédération Royale Marocaine de Football des clauses règlementaires et contractuelles" liées à l'organisation du championnat. 


Plans B de la CAF ?

Pour pallier l'éventuelle défection du pays hôte, la CAF a préféré assurer ses arrière. Son premier choix a été de se tourner vers d'autres nations pour que l'une d'entre elles se porte candidate et remplace le Maroc en cas d'abandon. La CAF a sondé sept pays dont l'Algérie, le Soudan, l'Egypte et l'Afrique du Sud - tous ont décliné. Le Ghana réfléchit à la proposition, selon Gary Al-Smith, consultant de foot africain pour plusieurs médias comme la BBC ou CNN. Sur son compte Twitter, on peut lire un échange avec le ministère des Sports du Ghana : "Dans l'éventualité où le Maroc se retirerait, on nous a demandé de réfléchir à l'accueil du tournoi. Nous étudions les questions de coût et de santé". Le Ghana a déjà organisé les CAN 1963, 1978 et 2008. 

L'Afrique du Sud, qui avait accueilli la CAN 2013, n'est absolument pas disposée à faire office de "Plan B" si le Maroc renonce à accueillir ce tournoi, avait prévenu le ministre des Sports sud-africain le 20 octobre dernier. Et d'ajouter : "Nous n'avons pas à notre disposition, actuellement, les ressources pour prendre le relais". Pourtant, ce ne serait pas la première fois que le pays ferait office de deuxième recours. En 2013, l'Afrique du Sud avait organisé la CAN à la place de la Libye, plongée dans le chaos et livrée aux milices depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011. Quelques années auparavant, en 1996, lorsque le Kenya était en difficultés économiques, il avait déjà cédé sa place à l'Afrique du Sud.

Seize nations doivent participer au plus grand championnat africain. Le tirage au sort de l'épreuve reste, pour l'heure, programmé le 26 novembre à Rabat au Maroc.