Afrique

G5 Sahel : Un sommet pour accélérer le déploiement sur le terrain

G5 SAHEL : Un sommet pour accélérer le déploiement sur le terrain

C'est une course de vitesse face à l'urgence sécuritaire.
Paris veut accélérer la mise en place de la nouvelle force conjointe G5 Sahel en formant un contingent de 5 000 soldats de la région d'ici juin 2018. Côté financement, l'Arabie Saoudite va contribuer à hauteur de 100 millions de dollars et les Emirats arabes unis appporteront pour leur part 30 millions.

 

dans

C'est le président français qui a pris l'initiative de ce sommet qui se déroule ce mercredi 13 décembre 2017 à la Celle-Saint-Cloud, près de Paris.
Sont conviés ses homologues du "G5 Sahel, les présidents  tchadien, mauritanien, nigérien, maliens et burkinabé, ainsi que des représentants de l'Union européenne, africaine et de l'ONU.


Il nous faut gagner la guerre contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne. 
Or elle bat son plein. Il y a des attaques chaque jour, il y a des États qui sont aujourd'hui menacés et il y a une réelle présence de ces terroristes et donc on veut intensifier l'effort avec cette forme nouvelle, en partenariat avec l'Union africaine et les États africains présents.

Emmanuel Macron président de la République française
 


A terme, 5000 soldats originaires de ces 5 pays sahéliens, doivent être mobilisés, d'ici mi-2018. Avec des objectifs militaires, concrets à atteindre, dès le premier semestre de cette même année.


Nous sommes conscients qu'avec ce qu'il s'est passé au Moyen-Orient et en Orient, avec la fin de la guerre en Syrie, il y aura un reflux vers nous et nous ne souhaitons pas que ceux qui n'ont pas été engrangés par certains au Moyen-Orient, le soient dans le Sahel. L'urgence aujourd'hui est de faire en sorte que notre force conjointe du G5 Sahel aboutisse rapidement à des résultats concrets dans sa lutte contre le terrorisme.

Ibrahim Boubakar Keïta, président de la République du Mali


Concrètement, à La Celle Saint-Cloud, l'Arabie Saoudite a promis 100 millions de dollars et les Emirats arabes unis, 30 millions de dollars.
Des contributions qui s'ajoutent  à celles déjà annoncées par les autres membres de la coalition. 
Le budget nécessaire est, dans un premier temps, fixé à 250 millions de dollars.

Il y aurait toujours plusieurs centaines de djihadistes actifs au Sahel, une région vaste comme l'Europe.
L'opération Barkhane et ses 4000 militaires français, opèrent, sur le terrain, depuis l'été 2014.  
Un sommet européen doit avoir lieu en février 2018, à Bruxelles pour finaliser la mise en place de la force conjointe "G5-Sahel.