Afrique

Gambie : l'Union africaine hausse le ton contre Yahya Jammeh

Gambie : l'Union africaine hausse le ton

L'organisation panafricaine a annoncé qu'elle cessera de reconnaître le président battu aux dernières élections comme président légitime, et ce, à partir du 19 janvier 2017.

dans
Ce vendredi 13 janvier 2017, une mission de plusieurs dirigeants d'Afrique de l'Ouest s'est rendue à Banjul. La délégation, conduite par le chef de l'État nigérian Muhammadu Buhari, ainsi que son homologue libérienne Ellen Johnson Sirleaf, et l'ex-président ghanéen John Dramani Mahama, se dit optimiste quant à une sortie de crise. Le président gambien élu, Adama Barrow, s'est ensuite envolé pour Bamako afin d'accompagner la mission CEDEAO. En attendant, de peur que la situation ne se dégrade encore plus, des milliers de gambiens fuient vers le Sénégal voisin.
 
Mediation Gambie

Le Sénégal a accepté d'accueillir jusqu'à son investiture le président élu gambien Adama Barrow à la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), rapporte ce dimanche 15 janvier 2017 l’Agence de presse sénégalaise (APS) citant une source officielle.

"Le président sénégalais Macky Sall a accepté samedi à Bamako d'accueillir le président élu gambian Adama Barrow à Dakar jusqu'à son investiture", fixée au 19 janvier, indique l'APS.