Hissène Habré : leçons et conséquences d'un procès historique

après le procès habré
©TV5MONDE

Au lendemain de la condamnation d'Hissène Habré à la prison à vie, les victimes de l'ex-dictateur tchadien sont soulagées. Mais tout n'est pas réglé. Comment les victimes vont-elles pouvoir être indemnisées ? Entretien avec Maître Georges-Henri Beauthier, l'un des avocats des parties civiles. 

dans

"Toute la défense, nous étions émus de voir nos clients enfin pousser un cri de soulagement. Voilà maintenant que le bourreau est jugé", raconte sur TV5MONDE Maître Georges-Henri Beauthier, l'un des avocats des parties civiles, après le verdict du procès de l'ex-président tchadien. 

Hissène Habré a été condamné, mardi 30 mai, à la prison à vie, au terme d'un procès sans précédent qui s'est déroulé à Dakar (Sénégal). Il a été reconnu coupable de crimes contre l'humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement par le Tribunal spécial africain.

A l'issue de ce verdict, plusieurs questions se posent toujours : Hissène Habré fera-t-il appel ?  Et les victimes qui ont accueilli ce verdict avec soulagement, vont-elles pouvoir être indemnisées ? 
 

"Les victimes ont été considérées comme des parties à niveau égal", lors de ce procès souligne l'avocat qui ajoute: "nous devons avancer dans la réparation de ces victimes. Il n'est pas impossible qu'un fonds soit créé pour permettre à ces victimes d'être indemnisées. Si Hissène Habré a bien caché son argent et qu'il est impossible de tout retrouver, il faut bien que les pays donateurs qui ont permis à ces cours d'exister, participent à l'indemnisation de ces victimes."