La crise alimentaire au Niger

Depuis plusieurs mois, de nombreuses organisations non gouvernementales alertaient la communauté internationale de l'imminence d'une crise alimentaire au Niger.

Ce pays d'Afrique de l'Ouest avait été déjà en 2005, le théâtre d'une grave famine, qui avait frappé 3 millions de Nigériens.

Retrouvez ici les reportages de nos envoyés spéciaux.

dans

Premier volet : une crise pas vraiment inédite


Premier volet de notre enquête en quatre parties "Sur la route de la faim" sur la grave crise alimentaire qui touche le Niger en 2010.

Depuis des mois, la moitié du pays, huit millions de Nigériens, serait touchée.

Marian Naguszewski et Eric Black, se sont rendus dans la région de Zinder, au sud du pays, pour comprendre pourquoi la région est frappée une nouvelle fois par ce phénomène.

Dans ce premier épisode, état des lieux dans le village de Chadawannane, touché comme des centaines d'autres dans le pays.

La sécheresse, les mauvaises récoltes de l'an dernier n'expliquent pas tout.


Ma vidéo

Deuxième volet : la spéculation

14.09.2010Reportage de Marian Naguszewski et Eric Black; montage Anne-Sophie Varin
Parmi les raisons de la grave crise alimentaire qui frappe le Niger : la spéculation. Les grossistes nigériens ont en effet l'habitude de créer la pénurie sur le marché céréalier pour mieux faire monter les prix. Le résultat, c'est une population affamée, incapable de s'acheter à manger.
Deuxième volet : la spéculation

Troisième volet : le FMI, la Banque Mondiale et l'économie nigérienne

15.09.2010Reportage de Marian Naguszewski et Eric Black; montage Anne-Sophie Varin

Après son indépendance en 1960, le pays s'était doté d'une industrie agro-alimentaire censée lui apporter une certaine sécurité. Une industrie certes soutenue par l'État et à qui le FMI et la Banque Mondiale ont demandé de se désengager sous peine de ne plus recevoir leurs aides. C'est ce qui s'est passé. La libéralisation a tué le secteur industriel.
Troisième volet : le FMI, la Banque Mondiale et l'économie nigérienne

Quatrième volet: l'exode

Reportage de Marian Naguszewski et Eric Black; montage Anne-Sophie Varin
Parmi les conséquences de la crise alimentaire : l'exode rural, massif.

Dans les villages, les habitants fuient à l'étranger, dans les grandes villes à la recherche d'un peu de nourriture.

Résultat: beaucoup de mendicité et même de prostitution.
Quatrième volet: l'exode


Niger : la famine en chiffres

47% de la population souffre de la faim, soit environ 7 millions de Nigériens

17 à 20% d'enfants souffrent de malnutrition

Chaque jour, plus de 4 enfants meurent des suites de la malnutrition

410 000 tonnes, c'est l'estimation du déficit céréalier au Niger en cette période de famine

Attente de distribution de vivre à la sortie de Zinder, septembre 2010
Attente de distribution de vivre à la sortie de Zinder, septembre 2010


A Magaria (sud du Niger) les vestiges de l'huilerie d'arachide
A Magaria (sud du Niger) les vestiges de l'huilerie d'arachide


Sur la route
Sur la route