Afrique

La Toussaint sanglante : début de la guerre d'Algérie

L’Armée de libération nationale (ALN) constitua le bras armé du Front de libération nationale (FLN) en guerre contre la colonisation française en Algérie à partir de novembre 1954
L’Armée de libération nationale (ALN) constitua le bras armé du Front de libération nationale (FLN) en guerre contre la colonisation française en Algérie à partir de novembre 1954
dans

1er novembre 1954...


Au début des années cinquante, la France considère l'Algérie comme faisant partie intégrante de son territoire : c'est un département français.

Pourtant la population musulmane a de plus en plus de mal à supporter l'inégalité de la société algérienne, dans laquelle elle se retrouve sous-représentée politiquement et opprimée par un système économique qui ne profite qu'aux colons.

Des nationalistes, regroupés dans le Front National de Libération (FNL), passent à l'offensive à l'automne 1954.

Au cours de la Toussaint Rouge ou sanglante, dans la nuit 31 octobre au 1er novembre, plusieurs attentats sont perpétrés dans une trentaine de points du pays. La guerre d'Algérie a commencé...

Une guerre sans nom - on disait "les événements" -, qui durera huit ans, jusqu'à l'indépendance proclamée du pays le 5 juillet 1962. Le conflit aura fait des centaines de milliers de morts. Elle aura surtout laissé des traces de part et d'autre de la Méditerranée.

Sommaire du dossier


1954-1962 : l'histoire de la guerre d'Algérie

Revivre l'histoire de la guerre d'Algérie : les événements déclencheurs, les forces en présence en vidéo. Voir les chronologies consacrées à cette guerre.

Guerre d'Algérie : mémoire d'un conflit

Comment Français et Algériens entretiennent-il la mémoire de la guerre d'Algérie ? Que sait-on de ce conflit ? Les réponses en vidéo.

« Il a fallu attendre au moins un an après les attentats de 1954, pour comprendre que tout le pays ou presque se soulevait »

Entretien avec Marc Bressant, écrivain et diplomate français

“Il faut construire cette histoire commune car les non-dits prolongent les haines“

Entretien avec Mehdi Lallaoui, un cinéaste français passionné par la mémoire de la guerre d'Algérie

“Les pieds-rouges sont des pieds-noirs à l'envers“

Après l'indépendance, des Français partent bâtir la nouvelle Algérie. La journaliste Catherine Simon raconte l'engagement de ces "pieds-rouges", qui vira au cauchemar.

Dossier réalisé par Sylvie Braibant, Laure Constantinesco et Christelle Magnout