Afrique

Le vol Ouagadougou - Alger a disparu

Un avion de la compagnie Air Algérie a disparu alors qu'il reliait Ouagadougou à Alger. Le McDouglas MD83 transporte 116 passagers dont une cinquantaine de Français. Sa trace a été perdue alors qu'il traversait le nord du Mali.

dans

Dernière minute :

Vendredi 3 h : L'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi avec au moins 116 personnes à bord parmi lesquelles une cinquantaine de Français, a été localisé dans la région de Gossi (nord du Mali) dans un "état désintégré", selon un communiqué de l'Elysée. L'épave disparue a été localisée dans la région de Gossi "à proximité de la frontière du Burkina Faso", a indiqué dans la nuit de jeudi à vendredi la présidence française, confirmant une information des autorités du Burkina.
"L'appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré", précise la même source, ajoutant qu'un "détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser le site et recueillir de premiers éléments d'information".
Enfin, le Président de la République "assure les familles et les proches des victimes de toute sa solidarité". (AFP)


Aucune piste révélée sur le sort de l'avion

Aucune piste révélée sur le sort de l'avion

24.07.2014JLE avec AFP
Air Algérie a annoncé avoir perdu jeudi 24 juillet le contact avec un de ses appareils assurant la liaison entre Ouagadougou et Alger, 50 minutes après son décollage de la capitale au Burkina Faso. L'avion transportait au moins 116 passagers de plusieurs nationalités et le contact a été perdu alors qu'il survolait le nord du Mali,
"L'avion a disparu à Gao, à 500 km de la frontière algérienne. Nous avons des victimes de plusieurs nationalités", a déclaré le Premier ministre Abdelmallek Sellal cité par la radio. Selon les dernière informations maliennes, "une cinquantaine de Français" étaient à bord.

"Air Algérie informe que les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH 5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger ce jour 24 juillet à 1 heure 55 minutes GMT, soit 50 minutes après son décollage", précise un communiqué. La compagnie a mis en place un "plan d'urgence", selon le texte.

L'appareil un McDonnell 83, affrété auprès de la compagnie espagnole de leasing Swiftair, transportait, 116 passagers de plusieurs nationalités, dont 7 membres de l'équipage selon Air Algérie. A Madrid, le syndicat des pilotes de ligne Sepla a fait état de six membres d'équipage, tous espagnols.

"L'avion n'était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l'équipage de se dérouter à cause d'une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako", a indiqué une source à l'AFP. "Le signal a été perdu après le changement de cap", a-t-elle insisté.

Malgré une intervention militaire internationale encore en cours, la situation est toujours instable dans le nord du Mali, occupé pendant plusieurs mois en 2012 par des groupes armés jihadistes.


Réaction d'un représentant d'Air Algérie au Burkina Faso

24.07.2014
"Des passagers de transit" étaient présents à bord de l'avion immatriculé en Espagne, selon les propos du représentant d'Air Algérie au Burkina Faso.
Réaction d'un représentant d'Air Algérie au Burkina Faso

Inquiétude en France

Il y a "vraisemblablement" des Français à bord de l'avion d'Air Algérie qui a disparu dans le nord du Mali et, s'il y en a, ils sont "en nombre", a annoncé jeudi le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier.

La direction générale de l'aviation civile française (DGAC) est actuellement réunie en "cellule de crise" pour vérifier notamment ces informations, a-t-il déclaré à la sortie d'une réunion du gouvernement à Matignon.

"Il y a vraisemblablement des Français à bord et s'il y a des Français à bord certainement en nombre (...), ce que nous savons c'est que c'est un vol d'Air Algérie qui vraisemblablement comportait des Français en nombre", a dit M. Cuvillier, qui s'est rendu immédiatement à la DGAC. Les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et Marseille ont activé jeudi 24 juillet une cellule de crise. "Nous avons actuellement des informations qui sont éparses, qui ne sont pas confirmées. Ce que nous savons, c'est effectivement la disparition de cet avion au Nord-Mali, avion de Ouagadougou à Alger", a poursuivi le ministre.
Deux Mirage 2000 de l'armée française sont partis à la recherche de l'appareil.

Les raisons de la disparition restent à déterminer

24.07.2014Décryptage de notre éditorialiste Slimane Zeghidour
Les raisons de la disparition restent à déterminer