Afrique

Brouille diplomatique entre Israël et le Sénégal

sujet brouille sénégal / israel
Commentaire de François-Xavier Freland

Israël avait annoncé qu’il prendrait ses distances d'avec les pays qui condamneraient les colonies israéliennes à l'ONU. C’est chose faite : Benjamin Netanyahu a rappelé son ambassadeur et annulé les programmes d’aide au Sénégal. Retour sur les événements et explications de l'ambassadeur du Sénégal en France.

dans
Des paroles aux actes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu menaçait, il y a quelques jours, de rappeler son ambassadeur au Sénégal et d’annuler tous les programmes d’aide à ce pays d’Afrique de l’Ouest. Et il l’a fait. Il a également annulé la visite en Israël du ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye prévue en janvier.

"Jusqu'à nouvel ordre, nous limiterons nos contacts avec les ambassades en Israël et éviterons les déplacements de responsables israéliens dans ces pays et la venue de leurs responsables ici", a déclaré mardi 27 décembre le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon. 

Ces décisions ont été prises après que le Sénégal a voté, avec la Malaisie, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande (quatre pays membres non-permanents du Conseil de sécurité de l'ONU) en faveur de la résolution 2334 contre la colonisation dans les territoires palestiniens occupés. La communauté internationale juge illégale la colonisation israélienne, qu'elle estime être le principal obstacle à la paix entre l’Etat hébreu et la Palestine. 

Le Sénégal défend sa position 

A Paris, l'ambassadeur du Sénégal s'est expliqué sur notre antenne ce vendredi 30 décembre 2016. Ecoutez-le :

Itw Sene
Bassirou Sene, ambassadeur du Sénégal en France.
Propos recueillis par François-Xavier Freland

"Le Sénégal a tenu à être conforme à sa vision de la diplomatie", a déclaré dimanche 25 décembre le porte-parole du gouvernement Seydou Gueye à la télévision publique. "Depuis 1975, le pays préside le comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. Ce n’est pas parce que le Sénégal soutient le peuple palestinien qu’il est contre Israël", a-t-il poursuivi. Il a également assuré que la communauté internationale, et notamment les pays musulmans, saluait la position du Sénégal. 

Lors du Conseil des ministres du 28 décembre, le président Macky Sall a rappelé "l’attachement du Sénégal au développement de relations entre Etats, basées sur le dialogue, la coexistence pacifique et le respect mutuel de leur souveraineté."

Le vote de la résolution, obtenu grâce à l’abstention des Etats-Unis, a suscité de violentes réactions dans la classe politique israélienne. Benjamain Netanyahu a accusé l’administration américaine d’avoir fait "un coup anti-israélien honteux aux Nations unies". Pour la première fois depuis 1979, les Etats-Unis n’ont pas mis leur veto à une résolution du Conseil de sécurité sur la colonisation alors qu’ils soutenaient jusque là Israël sur ce dossier extrêmement sensible.