Les révolutions d'Afrique du Nord vues du Niger

Juste au Sud de la Libye, de l'Algérie, les Nigériens s'apprêtent à voter, a priori paisiblement, le 12 mars 2011 pour le deuxième tour de l'élection présidentielle. Mais les échos des révoltes du Nord se font entendre au Niger qui partage avec la Libye l'ethnie des Toubous, très impliquée dans la lutte contre le colonel Kadhafi. Le poète, écrivain et universitaire nigérien Adamou Ide, nous dit de Niamey, ce qu'il ressent face à ces soulèvements et ces débandades politiques, si proches.

dans

L’Année du Lapin en Afrique !

par Adamou Ide, Niamey

Bienvenue à l’Année 2011 ! En Chine, c’est l’Année du Lapin. Mais c’est en Afrique que la chasse est ouverte. Dans ce coin chaud du globe, c’est la fonte soudaine des neiges, libérant les torrents de colère longtemps contenue. L’incroyable monde de misère bouge. Surpris, Lapin Dictateur l’a compris et détale. Partout ailleurs, les peuples bâillonnés respirent l’exquise odeur du Jasmin de Tunis qui libère les esprits.

En Egypte, Il y a éclipse du Ra. Les « Eclaireurs » conseillent au Lapin de garder terrier. Mais le roi est désormais nu. Et c’est une longue chasse qui commence.
Dans le reste du continent, d’autres Lapins font semblant de n’avoir pas senti l’odeur du jasmin : Cameroun, Tchad, Libye, Guinée Equatoriale, ces pays de long règne ont permis de creuser des terriers profonds.

Combien coûte le mandat cette année : 60 ? 80 ? 90% ? Même pas mal, dit le peuple qui dispose du temps devant lui. Côté Lapin, dans une des salles obscures du terrier, des valises sont déjà prêtes : lingots d’or, dollars, euros, il y a tout ce qu’il faut…
Ici même au Niger, à l’occasion des élections présidentielles, nous avons assisté à des valses de Lapins qui courent de gauche à droite, sous les rugissements du Roi Lion. Mais le Peuple connaît les feintes et les dribbles étonnants du Lapin. La chasse est ouverte…

Vive l’Année du Lapin !


Adamou Ide, biographie

Lauréat de plusieurs prix littéraires, Adamou Idé est l’un des plus grands écrivains/poètes nigériens. Il est né au Niger en 1951, pays deux fois plus grand que la France et cinq fois moins peuplé, traversé à son extrémité sud-ouest par le fleuve du même nom. Même si la langue officielle est le français, le Niger est riche des langues des différentes ethnies qui le constituent. Le Haoussa est la langue nationale la plus utilisée. Celle d'Adamou Idé est le Zarma. Au-delà des langues, la distinction la plus marquante entre les ethnies est leur sédentarité ou leur nomadisme.

Adamou Idé a fait des études de droit à la Sorbonne (Université de Paris I).
Il occupera plusieurs postes importants dans l'administration nationale et internationale de son pays, notamment au niveau de la francophonie.
Confronté à de nombreuses problématiques humaines à travers son activité professionnelle, l'écriture devient l'exutoire naturel de son engagement. La littérature est devenue le porte-parole de son humanisme. Lequel est toujours porté par une langue altière, pleine d'humour, de poésie et de générosité.