Afrique

Madagascar : une épidémie de peste qui préoccupe

La Peste Madagascar
Commentaire : Philippe Randrianarimana | © TV5MONDE | Montage : Marko Mormil

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) est très inquiète. La nouvelle épidémie de peste qui frappe Madagascar a quelque chose de singulier. Cette année, elle touche davantage, les zones urbaines que par le passé.

dans
Dans les rues, on en croise de plus en plus..
Petits et grands, qui portent un masque sur le visage, par crainte de la peste.
Cinq personnes sont décédées dans la capitale malgache ces dernières 48h
alors dans les pharmacies, c'est la ruée. Chacun prend ses précautions.

"Il faut jamais serrer la main des gens ou  faire la bise !" nous dit une malgache. Une autre estime qu'"il ne faut pas parler près des gens et toujours porter un masque". D'autres réagissent par mimétisme: "je ne sais pas ce que je porte (NDLR : un masque) mais tout le monde achète donc j'en achète aussi. Il paraît que c'est une histoire de peste, je crois.", nous rétorque un homme circulant en deux roues un brin désorienté.

Une histoire de peste qui fait peur, à en perdre la raison.
En un mois, 25 morts dans tout Madagascar où l'épidémie réapparait chaque année.
 

Ce jour de rentrée scolaire coïncide avec le début d'une vaste opération dans toutes les écoles de la capitale. Désinsectisation, désinfection et bien sûr installation de pièges à rats. Car ce sont les puces de ces rongeurs qui transmetttent la bactérie responsable de la peste.

Autant de mesures d'urgence tout juste décrétés par le Premier ministre malgache
car les plus grandes villes sont touchées par la forme la plus virulente de la peste.

Le Dr. Joséa Ratsirarson, le secrétaire général de ministère de la santé, confesse un certain pessimisme. "On a des difficultés" dit il. "Peut-être sur le cas de peste pulmonaire en milieu urbain, parce que le peste pulmonaire se transmettre rapidement..." et de poursuivre, fataliste qu'il y aura encore des cas.

À Tana, toutes les manifestations sont annulées et l'accent est mis sur les aéroports et gares routières. Car à la différence de la peste bubonique, la peste pulmonaire se transmet par la toux, donc surtout en milieu confiné.
Mais elle ne peut être guérie, que si elle est traitée le plus tôt possible, dès les premières heures.