Afrique

Maroc : nouvelle condamnation pour entrave au cortège royal

Maroc : entrave cortège roi
© TV5MONDE

Un jeune marocain de 23 ans a écopé d'une peine de trois ans de prison ferme pour entrave au cortège royal. Il avait tenté le 23 mars 2017 de remettre une lettre de doléances au roi Mohammed VI. Retour en images.

dans
Il n'a fallu qu'une dizaine de secondes pour neutraliser le jeune marocain qui courrait vers le cortège du roi Mohammed VI dans la ville de Rabat le 23 mars dernier, lors du déplacement du roi Abdallah II de Jordanie.

Ce type d'incident arrive régulièrement lors des déplacements du roi marocain. Les personnes qui tentent de l'approcher le font dans la majorité des cas pour remettre une lettre de doléances au souverain, racontant la précarité dans laquelle ils vivent. Ils espèrent une intervention royale.

Le ministère de l'Intérieur a publié en décembre 2016 un communiqué précisant qu'aucun avantage n'avait jamais été donné aux personnes qui ont voulu interpeller le roi pendant le passage d'un de ses cortèges.

Il est vrai que Mohammed VI façonne l'image d'un roi accessible. Il se promène souvent seul au volant de sa voiture sans protocole, s'arrêtant même pour faire des photos avec les habitants. Mais les peines de prison pour entrave au cortège royal restent sévères.