Nigeria - La bataille du pétrole

Les membres du Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (Mend) dans le delta du Niger (Nigeria), le 17 septembre 2008
Les membres du Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (Mend) dans le delta du Niger (Nigeria), le 17 septembre 2008
AFP
dans
Le président Yar'Adua a offert l'amnistie aux groupes armés il y a environ six mois, à condition qu'ils déposent les armes. Des milliers ont accepté, selon les chiffres officiels, mais le processus de pacification de cette zone clé est désormais dans l'impasse et les attaques reprennent.

Le Mend (Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger) réclame depuis son apparition en 2006 une plus juste répartition de la manne pétrolière et le développement du Delta, une région sous-développée.

Au plus fort des troubles, la production pétrolière du 8e exportateur mondial avait chuté à environ 1 million de barils par jour, contre 2,6 millions en 2006. Ces derniers mois, à la faveur d'une nette accalmie, elle est remontée à environ 2 millions.


(Source AFP)

Attentats dans le sud pétrolifère, Total et Chevron menacés

Le Mend, principal groupe armé du sud du Nigeria, a fait exploser deux bombes à Wari et annoncé de futures attaques, notamment contre Total et Chevron.

Récit de Marian Naguszewski
16 mars 2010 - 1'06
Attentats dans le sud pétrolifère, Total et Chevron menacés