Ouganda : sommet de la solidarité envers les réfugiés

Ouganda réfugiés
Commentaire de Pascale Achard

Le Sommet de la solidarité envers les réfugiés se tient aujourd'hui à Kampala. S'y retrouvent le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, mais aussi des dirigeants régionaux et des donateurs, dont l'Union européenne, qui s'est engagée à débloquer 85 millions d'euros pour aider l'Ouganda à faire face à la présence de près d'un million de réfugiés sud-soudanais sur son sol.
 

dans
Ouvert depuis le 21 février 2017, le camp d'Imvepi est le deuxième camp de réfugiés de la région, après celui de Bidibidi, qui accueille 300 000 réfugiés, dont 160 000 enfants. Ses quelque 120 000 réfugiés d’Imvepi viennent pour la plupart du Sud du Soudan. Plus d’un million d’enfants ont fui le Soudan du Sud, dont 5000 auraient franchi la frontière seul, séparés de leurs famille en chemin.

► Notre dossier sur la journée des réfugiés

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s’est rendu en visite à Imvepi, à la veille de la conférence sur la solidarité envers les réfugiés, axée sur l’aide et aux réfugiés et la mobilisation des ressources pour les centaines de milliers de réfugiés en Ouganda. "Nous savons l’extraordinaire générosité du peuple et du gouvernement ougandais, qui accueillent des centaines de milliers de réfugiés du Soudan du Sud, comme autant de sœurs et de frères, et partagent avec eux leurs terres et tous leurs biens... Dans ce monde où nombreux sont ceux qui ferment égoïstement leur porte et leurs frontières aux réfugiés, l’exemple du camp d’Imvepi suscite l’admiration de la communauté internationale."