Afrique

Oxfam : l'ONG au cœur d'un scandale d'abus sexuels

Oxfam : l'ONG au coeur d'un scandale d'abus sexuels
TV5MONDE

En Haïti, au Tchad, au Soudan du Sud.... les agents en mission de l'ONG britannique Oxfam auraient fait appel à des prostituées et commis des abus sexuels, parfois sur mineurs. Plusieurs enquêtes sont en cours.

dans
Les faits se seraient déroulés en 2011, quelques mois après le séisme qui a dévasté Haïti. 
Des agents d'Oxfam en mission auraient invité des prostituées dans des hôtels payés par l'ONG. Plus grave encore.... il y aurait eu des abus sexuels sur mineurs.... les accusations s'accumulent. 
Les mêmes faits se seraient produits également au Tchad et au Soudan du Sud.
L'état haïtien, lui, ne compte pas en rester là.

"Nous allons demander à l'État haïtien, conformément à la loi, de retirer temporairement la permission de l'organisation OXFAM et au gouvernement d'ouvrir une enquête. Si les allégations sont confirmées, les victimes doivent déposer une plainte." Alfredo Antoine, ancien président du ministère de la commission de planification et de coopération externe en Haïti.

Face à ce scandale..... Penny Lawrence, la directrice générale adjointe de l'ONG, démissionne. 
Le directeur pays aujoud'hui accusé d'abus sexuels et son équipe avait été signalé lorsqu'ils travaillaient au Tchad... mais rien n'avait été fait. Ils ont pu se rendre ensuite en Haïti en toute impunité.
Une enquête interne a ensuite été menée... mais manifestement enterrée. 

"J'étais à ce poste 12 ans. Je pense qu'il y a peut-être eu un cas....  mais à ce que je sais, les accusations ont été rejetées." Barbara Stocking, ancienne directrice d'Oxfam.

Une enquête est de nouveau ouverte.
La Grande Bretagne et l'Europe ont menacé de couper les vivres à l'Organisation si elle ne transmettait pas toutes les informations relatives à cette affaire. Cette fois, elle semble prête à coopérer.

"Nous nous engageons à être honnêtes, à être transparents et à être responsables de la gestion de cette question d'inconduite sexuelle. Nous sommes dans d'autres dispositions aujourd'hui. Ce qui s'est passé en Haïti ne passerait pas nos règles et nos systèmes aujourd'hui. Mais nous avons encore beaucoup à faire et je suis déterminée... nous allons nous améliorer et nous ne laisserons jamais cela se reproduire." Winnie Byanyima, Directrice de Oxfam International.

Le gouvernement britannique a décidé de créer une unité de contrôle des ONG. Afin que des prédateurs ne soient pas embauchés.
Selon l'ONU, plus de 300 personnes auraient été impliquées dans des abus sexuels au sein d'ONG... et ce ne serait que la partie visible de l'iceberg.