Présidentielle en Egypte : la justice déclare le Parlement illégal, la rue menace d'une seconde révolution

Une partie du Parlement égyptien, largement dominé par les islamistes, est jugé illégal. Dans le même temps, la Haute Cour constitutionnelle invalide la loi qui permet aux cadres de l'ancien régime de se présenter et valide du même coup la candidature d'Ahmad Chafiq, ex Premier ministre de Moubarak. Les manifestants pro-démocratie estiment qu'on confisque leur révolution. Reportage au Caire.

dans
Présidentielle en Egypte : la justice déclare le Parlement illégal, la rue menace d'une seconde révolution