Afrique

RDC : Germain Katanga face à la justice de son pays

Katanga
©TV5monde

Après la Cour pénale internationale, c'est à la justice de son pays que Germain Katanga doit rendre des comptes. L'ancien chef de guerre congolais est poursuivi pour crime contre l'humanité et participation à un mouvement insurrectionnel.

dans

11H40, Haute Cour militaire de Kinshasa. Il arrive souriant et visiblement détendu, entouré d'autres officiers et sous-officiers membres de sa milice des Forces de résistance patriotiques en Ituri,  prenant même le temps de saluer chaleureusement certains partisans venus assister à cette première audience.

Germain Katanga, 37 ans, est jugé, depuis ce mercredi 3 février 2016, pour "crime de guerre, crime contre l'humanité et participation à un mouvement insurrectionnel" en Ituri, province du nord-est de la RDC, frontalière avec l'Ouganda.

L'ancien chef de guerre congolais a été condamné par la CPI en 2014 à 12 ans de prison pour complicité de crime de guerre, dans l'attaque d'un village ayant fait environ 200 morts en 2003.

Transféré à Kinshasa en décembre, Germain Katanga, aurait du sortir de prison le 18 janvier, compte tenu de son temps passé derrière les barreaux en préventive et de la remise de peine que lui avait accordée en novembre la CPI, conformément à son règlement.

Peu avant l'ouverture du procès, les autorités congolaises ont indiqué qu'il ne serait pas libéré et que des poursuites étaient été ouvertes contre lui.

Cinq coaccusés sont également poursuivis dans ce procès.