Afrique

RDC: quelle opposition pour faire contrepoids face à Kabila?

Memba JT
Interview d'Isabelle Malivoir

Après Guillaume Manjolo, porte-parole de la majorité présidentielle, TV5MONDE donne la parole au MLC, principal parti d'opposition au régime de Joseph Kabila.

dans

Après la marche du 31 décembre et la violente répression qu'elle a suscitée, l'Eglise catholique congolaise a pris la tête de la contestation contre le régime de Kabila. Jean-Jacques Mamba, porte-parole du Mouvement de Libération du Congo, explique comment l'opposition peut se repositionner par rapport à cette nouvelle donne, à commencer par le MLC, déjà affaibli par la détention de son ancien vice-président Jean-Pierre Bemba - actuellement détenu aux Pays-Bas, où il est condamné à 18 ans de prison par la CPI pour des crimes commis en Centrafrique au début des années 2000. 

Jean-Jacques Mamba revient sur l'incertitude qui plane sur la tenue des élections, prévues le 23 décembre 2018, et sur la possibilité d'un rassemblement de l'opposition -  peut-être un pas vers l'alternance ?- avec une opposition qui s'exprimerait d'une seule voix, notamment sur la nouvelle loi électorale ou la répartition des sièges à l'Assemblée.

Ce mercredi 3 janvier, Guillaume Manjolo, secrétaire général de l'ULDC, porte-parole de la majorité présidentielle, était l'invité du journal Afrique de TV5MONDE. Il s'explique, de son côté, sur les événements du 31 décembre, rappelle les enjeux sécuritaires auxquels la RDC est confrontée, et que des enquêtes sont en cours sur les manifestations de décembre 2016 :

Manjolo JTA