Rendez-vous au Rwanda: épisode 8

dans

EPISODE 8 : Les rescapés du génocide, chefs de ménage

16 ans après le génocide qui a fait 800.000 morts, le Rwanda commémore chaque année la tragédie durant le mois d’avril. Tutsi et Hutu, victimes et bourreaux doivent vivre côte à côte et affronter le passé. Pour comprendre comment ce pays a tenté de se reconstruire et de se réconcilier, nous sommes allés à la rencontre de Jean Bosco, 28 ans, un jeune rescapé qui lutte au quotidien pour s’en sortir. Les commémorations ne font-elles pas trop ressurgir les traumatismes, le pardon est –il possible ?

Reportage: Sophie Roussi et Eric Black
Montage: Stéphane Huonnic
Avril 2010
EPISODE 8 : Les rescapés du génocide, chefs de ménage

Des clips musicaux pour se recueillir...

Pendant les commémorations, la télévision rwandaise interrompt ses programmes pour que le pays n’ait pas la tête à la distraction mais se recueille. En boucle sont diffusées des chansons qui rendent hommage aux victimes. Regardez un extrait.
Des clips musicaux pour se recueillir...

LES PERSONNAGES


Jean Bosco

Jean Bosco oscille entre le courage et le désespoir. Il n’a plus personne au monde, hormis son petit frère qu’il a sauvé du génocide. Aujourd’hui, il est chef de ménage et doit travailler pour nourrir quatre autres orphelins de 1994.

Mais trouver du travail n’est pas évident, les orphelins ne sont pas prioritaires même s’ils reçoivent quelques aides de l’Etat. Alors il se sent frustré, a le sentiment de payer encore et toujours. S’il relève la tête c’est pour son frère et pour sa famille disparue.

Jean Bosco est le président de l’association des chefs de ménage de Kagitarama, une association qui aide les orphelins à se serrer les coudes, matériellement et psychologiquement.

Célestin

Un ami de Jean Bosco qui a vécu la même tragédie mais qui affronte la vie différemment. Lui son arme, c’est le rire. L’humour lui permet d’avancer, de ne pas sombrer car il est impossible de se remettre de la disparition de ses parents. Mais Célestin a de la rage en lui et ne veut surtout pas baisser les bras.

Comme Jean Bosco il fait partie de l’association des enfants chefs de ménage de Kagitarama et s’occupe au quotidien de ses petits frères dans une maison proche de celle de son ami.


Les commémorations

Chaque 7 avril, le Rwanda est en deuil. Il y a 16 ans le génocide débutait à cette date précise, suite à l’attentat contre l’avion du président Habyarimana. 800 000 morts, au moins, en quelques mois, majoritairement des hommes, des femmes et des enfants tutsi.

Pendant une semaine, tout le pays va se souvenir. Des veillées, des réunions publiques et des projections de films témoins sont organisés, tout le monde doit y participer pour surtout ne pas oublier. Mais la semaine est douloureuse pour les rescapés qui revivent les scènes. Des aides psychologiques sont toujours indispensables pour gérer les traumatismes.

A lire : la revue XXI

le numéro de printemps de cette revue française est consacré au Rwanda et à l’implication française lors du génocide. Le rédacteur en chef de la publication n’est autre que Patrick de Saint Exupéry le grand reporter spécialiste de la région et qui était présent au Rwanda en 94.

Pour agir

Si vous souhaitez aider les rescapés, vous pouvez contacter Jean Bosco ou Célestin : nsabjbos@yahoo.fr ; kinghaille05@gamil.com.

Vous pouvez aussi prendre contact avec l'association "Ibuka-Mémoire et Justice" ou avec "Survivors Fund" qui soutient les survivants du génocide. initions */ @font-face {"Comic Sans MS"; panose-1:3 15 7 2 3 3 2 2 2 4;} @font-face {} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; line-height:115%; font-size:11.0pt; text-decoration:underline; text-underline:single;} a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed {color:purple; text-decoration:underline; text-underline:single;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt;} div.Section1 {page:Section1;} -->