Afrique

Rwanda : 20 ans après le génocide

L'église catholique du village de Nyamata abrite un ossuaire rassemblant les os de milliers de victimes du génocide © AFP
L'église catholique du village de Nyamata abrite un ossuaire rassemblant les os de milliers de victimes du génocide © AFP

Le Rwanda commémore, lundi 7 avril, les vingt ans du génocide de 1994. La France qui devait participer à cette cérémonie, par le biais de son ambassadeur, n'est plus la bienvenue. Le président Paul Kagame continue de l'accuser d'avoir directement participé "à la préparation du génocide". 800 000 personnes, de minorité tutsi essentiellement, avaient été tuées en 100 jours. Aujourd'hui, le "pays des mille collines" tente de surmonter cette tragédie humaine. A quoi ressemble le Rwanda en 2014 ? Reportages de la rédaction de TV5MONDE.


dans

France-Rwanda, le désamour

Alors que la "flamme du deuil" a été allumée, lundi matin, au mémorial de Gisozi, par le président Paul Kagame, son épouse et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, la France, elle, ne participera pas aux cérémonies prévues à l'occasion des 20 ans du génocide rwandais. En effet, le Rwanda a annulé l'accréditation de l'ambassadeur de France aux  commémoration du 20e anniversaire du génocide de 1994. Michel Flesh ne pourra donc pas remplacer la ministre française de la justice, Christiane Taubira, qui devait initialement conduire la délégation française à Kigali. Le voyage de la ministre avait été annulé suite à de récentes déclarations du président rwandais. Il avait notamment réitéré sa position concernant la participation de la France au génocide. Selon lui le pays a "joué un rôle direct dans la préparation du génocide" et dans son "exécution même". Pour la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, la France doit "regarder la vérité en face" car il est "impossible pour nos deux pays d'avancer au détriment de la vérité historique du génocide".

Au cours de la journée, des couronnes mortuaires seront disposées au mémorial national du génocide à Kigali. La suite des commémorations se déroulera dans le stade de football de la capitale, en présence du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

La France, alliée en 1994 du régime extrémiste hutu à l'origine du génocide, et dont le rôle dans les massacres reste controversé, avait initialement décidé d'annuler totalement sa participation aux cérémonies avant d'annoncer qu'elle serait, finalement, représentée par son ambassadeur.

Malgré une réconciliation officielle effectuée en 2010, les relations entre Paris et Kigali restent très instables. Et pour cause, la France avait reconnu "de graves erreurs d'appréciation" sans pour autant présenter d'excuses, comme l'attendait le président rwandais. Ce genre d'incident n'est donc pas une première. En 2004, les commémorations du 10e anniversaire du génocide avaient déjà été marqué par un grave événement. La délégation française, conduite à l'époque par Renaud Muselier, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, avait raccourci sa visite après un discours de Paul Kagame. Ils critiquaient les français "qui ont l'audace de rester là sans s'excuser".

Vingt ans après les massacres, le Rwanda enregistre de considérables progrès économiques. Il se présente comme un pays réconcilié avec lui-même. Malgré cela, de nombreux observateurs estiment qu'il faudra encore des années avant que la réconciliation entre bourreaux et victimes, qui se côtoient quotidiennement dans les village, soit effective. D'autant plus que les traumatismes enfouis ressurgissent très souvent lors des commémorations.

L'opposition a-t-elle voix au chapitre ?

06.04.2014Reportage de S. Roussi, E. Black, A.S. Varin, V. Ladrière
Au Rwanda, la politique ne se fait pas contre, mais aux côtés au Front patriotique rwandais le parti au pouvoir. Souvent, on préfère se taire, de peur d'attiser les rancoeurs.
L'opposition a-t-elle voix au chapitre ?

Le génocide expliqué aux enfants

05.04.2014Reportage de S. Roussi, E. Black, A.S. Varin, V. Ladrière
Guerre ou génocide ? Comment expliquer la différence à des écoliers pour qui ce drame s'inscrit dans l'histoire familiale. Car le Rwanda l'a compris, la réconciliation passe par les enfants. Reportage dans une école de Kibuye.
Le génocide expliqué aux enfants

Retour au pays de Rwandais réfugiés au Congo

04.04.2014Reportage de S. Roussi, E. Black, A.S. Varin, V. Ladrière
Nos journalistes se sont rendus dans un camp de transit au Rwanda qui accueille des réfugiés partis au Congo qui reviennent dans leur pays.
Retour au pays de Rwandais réfugiés au Congo

Les conditions d'un retour d'exil

04.04.2014Reportage de S. Roussi, E. Black, A.S. Varin, V. Ladrière
Après 20 ans d'exil, Jeanne est revenue au Rwanda. Sa famille a pu récupérer sa terre et renouer avec des connaissances. La solidarité locale a fonctionné.
Les conditions d'un retour d'exil

L'électricité pour enjeu

04.04.2014Reportage de S. Roussi, E. Black, A.S. Varin, V. Ladrière
L'électricité atteint très lentement encore les villages rwandais. La solution se trouve au fond du lac Kivu qui recèle des milliards de mètres cube de gaz méthane.
L'électricité pour enjeu