Sénégal: fin de campagne pour les législatives

Le retour de Wade
Après 3 ans d'absence, l'ancien président Abdoulaye Wade, 91 ans, a été accueilli par des milliers de partisans, lors de son arrivée à l'aéroport de Dakar. C'était le 10 juillet.

Les Sénégalais élisent dimanche leurs députés. À deux ans de l'élection présidentielle ce scrutin fait figure de test pour le chef de l'État Macky Sall et sa majorité.
 

dans
Les Sénégalais élisent dimanche leurs députés. À deux ans de l'élection présidentielle ce scrutin fait figure de test pour le chef de l'État Macky Sall et sa majorité.

En tête de liste du camp présidentiel, le premier ministre Mahammed Dione. Il fait face à celles de l'ex-président Abdoulay Wade et du maire de Dakar Khalifa Sall, actuellement en détention préventive pour "détournement de deniers publics". 
La campagne a pris fin vendredi minuit. 

Une campagne sous tension et minée ces derniers jours par des problèmes d'organisation. Plusieurs centaines de milliers de cartes d'identité biométriques permettant aux citoyens de voter ne seront pas fournies à temps.

À la demande du président Sall, le Conseil constitutionnel a autorisé l'utilisation du récépissé de dépôt de carte, à condition de présenter l'ancienne carte d'électeur, le passeport ou même un document d'immatriculation. L'opposition craint que cette décision ne favorise la fraude en faveur du pouvoir.
 
Maj pres
​Il avait été démis de ses fonctions le 2 mai dernier. Aujourd'hui, l'ancien ministre sénégalais de l'énergie dit ne plus adhérer aux valeurs de la majorité présidentielle. Thierno Alassane Sall a décidé de rejoindre l'opposition.
 Quelques soient les résultats, le nombre de sièges à l'Assemblée nationale passera de 150 à 165, en vertu d'une révision constitutionnelle adoptée en mars 2016 et créant 15 députés pour représenter la diaspora.