Afrique

Sénégal : les Y'en a marre, une épine dans le pied présidentielle

Après plusieurs semaines de tensions et de violences pré-électorales, le Sénégal se rend ce dimanche aux urnes. Election présidentielle. Entre un vieux président qui s'accroche au pouvoir et une opposition qui s'estime lésée, jamais présidentielle sénégalaise n'aura été aussi explosive.

dans
Le collectif est né en janvier 2011. A l'époque, les Sénégalais sont furieux contre les interminables coupures d'électricité. C'est sur cette colère que va naître le mouvement. Les rappeurs qui ont initié le collectif se disent aujourd'hui victimes de harcèlement. Leur ligne politique est simple : pacifiques, laïques et indépendants des partis. Ils sont toutefois liés au M23, le mouvement du 23 juin. Dernier fait d'armes des Y'en a marre, cette vidéo directement adressée au président sortant : "Faux ! Pas forcé".


Reportage

Mercredi 22 février 2012, Ilhame Taoufiqi, Grégory Roudier et Frédéric Bonnet sont allés à la rencontre de jeunes membres des Y'en a marre. Ils sont étudiants à l'université Cheikh Anta Diop et ne tolèrent plus leurs conditions de vie. Le changement passe, selon eux, par le départ d'Abdoulaye Wade.

Reportage