Afrique

Togo : boycottée par l'opposition, l'OIF reporte sa mission

Au Togo, la mission de l'OIF boycottée par l'opposition

Au Togo, report de la mission de l'Organisation internationale de la francophonie. Ce report survient alors que l'opposition a fait savoir qu'elle ne rencontrerait pas l'envoyée spéciale de l'OIF.

dans

La mission de la Francophonie à Lomé est officiellement reportée, et la coalition des 14 partis d'opposition est unanime : ce n'est pas un refus du dialogue mais une méfiance envers la chef de la délégation.

La coalition a décidé de ne pas rencontrer la mission de l'Oif  à cause du rôle que la personne qui est à la tête de la délégation de la mission c'est à dire Aichatou Mindaoudou  a joué ici au Togo.Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice des Forces démocratiques

Selon l'opposition togolaise, Aichatou Mindaoudou aurait joué un rôle dans l'installation au pouvoir de Faure Gnassingbe en 2005, après la mort de son père resté 38 ans à la tête du pays.
Alors Ministre des affaires étrangères du Niger, qui assurait à l'époque la présidence de la  CEDEAO, Aichatou Mindaoudou avait été envoyée sur place pour trouver une issue à la crise, mais aurait pris fait et cause pour le régime en place, selon les opposants togolais. La répression des manifestations avait fait plus de 500 morts selon les Nations Unies. 

L'opposition continue de réclamer la démission du président Faure Gnassingbe, au pouvoir depuis 2005. Alors qu'un nouvel appel à manifester a été lancé pour le 18 octobre, le gouvernement a annoncé que les marches de contestation seraient désormais interdites en semaine.