Afrique

Togo : le gouvernement sous pression

Togo manifestations 2ème jour

Des milliers de manifestants togolais se sont rassemblés à travers le pays ce jeudi, pour le deuxième jour consécutif, réclamant le départ du président Faure Gnassingbé, dans un climat tendu.

dans

Du côté de l'opposition la journée a commencé dans une ambiance plutôt festive.
Ils sont venus des quatre coins de Lomé avec un seul et même slogan :

"Démission"
Un message qui s'adresse au président Faure Gnassingbé, qu'ils soupçonnent de vouloir se représenter en 2020 et, pourquoi pas, en 2025 grâce à sa réforme constitutionnelle.
Et cette réforme soumise à un référendum dans les prochains mois ils n'en veulent tout simplement pas.

"Faure va partir"
Non loin de là, les militants du parti au pouvoir Unir ont eux aussi battu le pavé et répondu à l'appel du gouvernement.
Défilé de motos bien alignées, voitures rutilantes, sono plein pot, t-shirts et casquettes à l'effigie du président qu'ils défendent : Faure Gnassingbé.


Nous sommes aux cotés du parti Unir pour réaffirmer notre attachement aux institutions de la République et aux réformes constitutionnelles.Militant du parti Unir

Ce jeudi, opposition et parti au pouvoir n'ont pas autant mobilisé que la veille.
Faut-il y voir un signe d'essoufflement ?
Une chose est sûre, coordonner des manifestations sans 3 G, qui a été coupée, n'est pas chose aisée.