Tunisie : La « révolution de jasmin » fait tomber Ben Ali

Après 23 ans de règne sans partage, le président Zine El Abidine Ben Ali a quitté le pays et le pouvoir vendredi 14 janvier. Le président du Parlement tunisien, Foued Mebazaa, a été proclamé samedi président par intérim par le Conseil constitutionnel écartant ainsi la possibilité d'un retour à la tête de l'Etat de Ben Ali qui a fui en Arabie saoudite. En moins d'un mois, la lame de fond sociale et politique aura eu raison de l'un des régimes les plus verrouillés du Monde arabe.

dans

Notre dossier