Tunisie: attentat dans un hôtel à Sousse, des dizaines de morts

Image extraite d'une vidéo de la télévision tunisienne TNN sur la plage de Sousse.
Image extraite d'une vidéo de la télévision tunisienne TNN sur la plage de Sousse.
©TNN

L'attentat contre un hôtel de Sousse en Tunisie a fait plusieurs dizaines de morts ce vendredi 26 juin. Le responsable présumé de cette attaque, abattu, a été identifié comme étant un étudiant tunisien inconnu de la police. 

dans

Un homme a ouvert le feu, vendredi 26 juin, dans l'hôtel Riu Imperial Marhaba à Sousse, ville touristique en Tunisie. Selon un dernier bilan officiel au moins 37 personnes - dont des touristes étrangers - ont été tuées et un assaillant a été abattu. Il y a aurait également 36 blessés.

Selon la direction de l'hôtel, les clients sont majoritairement originaires du Royaume-Uni et d'Europe centrale. Mais il pourrait y avoir aussi des Belges parmi les victimes.

Carte de Sousse en Tunisie et de l'hôtel Imperial Marhaba où a eu lieu l'attaque.
Carte de Sousse en Tunisie et de l'hôtel Imperial Marhaba où a eu lieu l'attaque.
©Google Maps

Certains journalistes français rendent compte de la situation sur place. Les ambulances se dirigent toujours vers l'hôtel d'où ont fui les touristes qui trouvent refuge dans les établissements à côté. Le photographe Nicolas Fauqué qui travaille pour Le Monde s'est rendu à l'entrée de l'hôtel :

L'assaillant est un étudiant tunisien

L'individu a été rapidement identifié par les autorités tunisiennes : "il est Tunisien, originaire de la région de Kairouan. C'est un étudiant", a déclaré le secrétaire d'Etat aux affaires sécuritaires Rafik Chelly, sur la radio tunisienne Radio Mosaïque. Il a ajouté que le jeune homme n'était pas connu de ses services. Les autorités n'écartent pas l'hypothèse de plusieurs assaillants.

L'attaque se serait produite vers midi selon des témoignages de touristes qui logeaient dans les hôtels jouxtant celui pris pour cible par l'assaillant. Selon des témoins  et les premières informations de la télévision nationale, des tirs ont d'abord éclaté sur une plage devant un hôtel de cette zone touristique de la station balnéaire tunisienne.

"Solidarité face au terrorisme"

Les présidents français et tunisien se sont entretenus par téléphone et ont exprimé leur "solidarité face au terrorisme" après les attentats perpétrés en France et en Tunisie ce vendredi 26 juin, ainsi qu'au Koweït contre une mosquée chiite. Il ont aussi fait part de "leur intention de poursuivre et intensifier leur coopération dans la lutte contre ce fléau."

Le président tunisien Essebsi s'est rendu sur les lieux de l'attaque à Sousse :

Il a déclaré à l'AFP que Tunis ne pouvait faire face "seul" aux djihadistes et plaide pour une "stratégie globale".

Sur la toile, le dessinateur Z s'est aussi fendu d'un dessin qui circule sur les réseaux sociaux :

La compagnie aérienne belge JetAir a décidé de rapatrier une grande partie de ses clients qui sont actuellement présents dans le pays, selon la porte-parole Florence Bruyère qui s'est confiée à l'agence Belga. Un vol affrété par JetAir vers Hammamet a rebroussé chemin, un autre Liège-Enfidha prévu ce vendredi 26 juin au soir et les vols de samedi vers la Tunisie ont été annulés.

Tunisie, cible du terrorisme

La Tunisie était en état d'alerte maximale depuis l'attentat de mars dernier contre le musée du Bardo, à Tunis, qui avait fait 22 morts. L'attentat avait été revendiqué par le groupe Etat islamique. Les deux assaillants avaient été formés en Libye. Le pays est aussi devenu le sanctuaire de nombreux candidats au djihad.

> Lire notre article "Tunisie : le péril djihadiste"

En 2013, un kamikaze avait tenté de se faire exploser près d'un hôtel sur la plage de Sousse avant d'être repoussé par les gardes. Il s'était finalement fait exploser sur la plage et n'avait pas fait d'autres victimes.

Récents attentats en Tunisie

18 mars 2015 : les attentats au musée du Bardo à Tunis font 22 victimes (21 touristes et 1 policier).
16 juillet 2014 : une attaque terroriste contre l’armée tunisienne sur le mont Chaambi, à la frontière avec l’Algérie, fait 14 morts.
30 octobre 2013 : un kamikaze se fait exploser à Sousse sans faire de victimes.
11 avril 2002 : attentat suicide, revendiqué par Al-Qaïda devant la synagogue de la Ghriba à Djerba fait 19 morts.

Le tourisme tunisien en danger

Cette nouvelle attaque contre des touristes pourrait à nouveau porter atteinte à l'industrie touristique tunisienne déjà mise à mal ces dernières années. Cet attentat intervient à quelques jours du lancement de la saison estivale, dans un pays où le tourisme représente environ 7% du PIB et quelque 400.00 emplois directs et indirects. Sur l'année passée, le pays a enregistré un recul de 25,7% du nombre de touristes.

La Tunisie avait d'ailleurs lancé récemment une campagne pour valoriser son tourisme. Notre magazine Maghreb-Orient Express y consacrait son édution du 24 mai : "Le tourisme face au terrorisme" :
 

©Maghreb-Orient Express