Afrique

Vidéo : au Zimbabwe, destitution imminente pour Robert Mugabe ?

sujet_zimbabwe_20112017
©TV5MONDE / Antoine Fonteneau, Alexandre Ageneau

"Mugabe, la partie est terminée". C'est l'un des slogans entendus lors d'une manifestation étudiante à Harare, capitale du Zimbabwe. Près d'une semaine après le coup de force militaire le président Rober Mugabe refuse toujours de se retirer. Son avenir pourrait être scellé ce mardi.
 

dans

Ils n'ont pas encore gagné. Des centaines d'étudiants sont descendus à nouveau ce lundi dans les rues d'Harare. Les examens prévus aujourd'hui sont reportés.

L'université sera fermée jusqu'à ce que Robert Mugabe se décide, qu'il retrouve la raison. Nous, les étudiants, disons : c'est fini. Nous voulons un nouveau président.

Un étudiant zimbabwéen

Un message en réponse à la déception infligée par le vieux président dimanche soir. Quelques heures avant son intervention télévisée, les Zimbabwéens prenaient pour acquise une annonce de démission. A l'antenne, fébrile mais provocateur, Robert Mugabe a surpris : pas d'annonce de départ. Et même la promesse de présider le prochain congrés de la Zanu-PF. Alors même que le parti venait de l'exclure.

"Le roi est nu"

L'homme est lâché aussi par ses anciens alliés, les puissants vétérans de l'indépendendance; Ils appellent à une nouvelle manifestation anti-Mugabe, comme celle de samedi.

Nous demandons au peuple zimbabwéen de dire que mugabe est en train de rester à son poste plus longtemps qu'il ne devrait. Nous voulons nous assurer qu'il s'en aille maintenant. Mugabe ton règne est terminé. Le roi est nu.

Chris Mutsvangwa, Association des vétérans de guerre

Ce lundi, celui qui est au pouvoir depuis 37 ans a ignoré l'ultimatum fixé à midi, heure locale. Prochaine étape : une procédure de destitution devant le Parlement. Elle sera lancée mardi après-midi.