Afrique

Vidéo : en RDC, l’armée lance une vaste offensive à l’Est contre la rébellion ADF

RDC : l'armée lance une offensive contre les ADF

En République Démocratique du Congo, l'armée dit à avoir repris 3 bastions des rebelles ougandais ADF Nalu. L'offensive est menée depuis samedi dans le territoire de Beni et de Lubero, dans l'Est du pays.

dans

Ces opérations ont lieu dans le secteur de Oïsha, à une trentaine de kilomètres, au nord de Béni. Le général Marcel Mbangu Mashita, Commandent des Opérations du secteur opérationnel Sokola 1 Grand nord avance que ces opérations sont les dernières dans cette partie de la province du Nord kivu.

Les opérations se font devant les caméras. Pour impressionner l'ennemi ou rassurer les citoyens peut-être. 300 militaires environ envoyés au nord de la ville de Béni. 
Vraisemblablement ravis d'en découdre.
L'armée congolaise a lancé ce samedi une nouvelle opération 
Pour assure-t-elle, faire taire les Forces démocratiques alliées, ces rebelles ougandais qui sévissent dans le Nord Kivu.

Vous comprendrez que cette fois-ci c'est pour nous la dernière. Nous allons nous battre jusqu'au dernier sacrifice, donc le sacrifice suprême de manière à restaurer la paix et la sécurité dans ce territoire.

Général MBANGU Marcel, Commandant des Opérations SUKOLA 1

Une société civile sceptique


Les Forces démocratiques alliées sont soupçonnées d'avoir tué le mois dernier 14 casques bleus dans la région. Autorités congolaises et ONU les accusent également d'avoir tué plus de 700 civils depuis 3 ans.
Une situation qui n'est plus vivable pour les citoyens. Ce lundi, à Béni, ils ont appelé à une journée ville-morte pour dénoncer les problèmes économiques dus à ces violences. Des citoyens toutefois sceptiques face à l'offensive militaire entamée ce week end. 

Nous voudrions que ces opérations évidemment si c'est une continuité, soient plus efficaces que jamais. 

Jimmy  KIGHOMA, rapporteur de la Société Civile de Béni

Pour cette nouvelle opération le soutien de l'ONU n'a pas été sollicité. 
L'armée congolaise agit seule et de façon souveraine justifie son porte-parole.