Afrique

Vidéo - Enlèvement de Soeur Gloria au Mali, où en est-on un an après ?

Il y a un an, l'enlèvement de soeur Gloria
Récit : Ndaricalin Loppy, images : Kaourou Magassa, montage : Christophe Brachard
©TV5MONDE

Le 7 février 2017, la soeur franciscaine Gloria Cécila Narvaez Argoti était enlevée par quatre djihadistes à Karangasso dans le sud-est du Mali. Un an après, elle est dans tous les esprits.

dans

Personne ne l'a oubliée. Soeur Gloria Argoti, travaillait dans cet orphelinat de Karangasso à plus de 300 km au sud-est de Bamako. Ici la vie a repris, mais non sans mal depuis son enlèvement il y a tout juste un an.

Je suis vraiment très triste car le travail qu'elle fournissait avait énormément d'importance. Elle ne mettait personne de côté, que se soit les enfants, les femmes, elles les aidait dans l'alphabétisation, dans la couture. Elle faisait énormément pour que le village puisse avancer.

Casimir Bakary Dembélé, Cuisinier de l'orphelinat

Avec d'autres, cette soeur originaire de Colombie, Soeur Gloria a mis en place un système de micro crédit pour les femmes. Un outil vers plus d'autonomie. Depuis 7 ans, elle vivait au village. Très active, elle avait a coeur de s'occuper des populations les plus fragiles

Ce qu'elle a semé comme graines nous ne devons pas les laisser mourir. Il faut l'arroser. Il faut continuer parce qu'elle avait commencé pour la population et au profit de la population.

Abbé Germain Konaté

Preuve de vie

Une nouvelle preuve de vie de soeur Gloria est parvenue aux autorités, envoyée par la principale coalition de groupe djihadistes du Sahel. La soeur franciscaine en appelle au Pape François pour sa libération. Un appel auquel se racchoche toute sa communauté.Deux fois par semaine des prières sont dites avec l'espoir d'un jour la revoir.