Afrique

Vidéo - Esclavage en Libye : indignation et manifestations en Afrique

Manif après les images de ventes d'esclaves en Libye
Commentaire : Ilhame Taoufiqi, montage : Bertrand Martineau
©TV5MONDE

L'onde de choc est mondiale. 14 novembre, CNN créait la stupéfaction en diffusant les images de la vente de migrants en Libye. Un trafic d'êtres humains dénoncé depuis lontemps par les ONG mais que l'opinion vient de découvrir. Le chef de l'ONU parle de crime contre l'humanité. En Afrique, les manifestations de colère se multiplent.

dans

Depuis vendredi, c'est la deuxième manifestation devant l'ambasse de Libye de Bamako, avec les mêmes slogans, la même colère.

C'est une honte. L'esclavage est une pratique d'un autre âge et d'une autre époque. 

Master Soumy, artiste malien

Même indignation à Conakry devant la représentation lybienne. L'esclavage des candidats à l'exil subsaharien en Libye, c'est le crime de trop. Après les viols, la torture, les passages à tabac,  le racket, les prises d'otages, des crimes contre l'humanité largement  documentés depuis 2011 par de nombreuses ONG, ces manifestants demandent que des mesures  concrètes soient enfin prises. 

L'europe est complice de ce qui se passe actuellement sur notre continent. C'est inacceptable. Et avec la complicté de l'Union africaine qui s'est tue pendant des années !

Ahmed Kourouma, parti GRUP (Guinée)

Du côté de l'Union africaine,  Alpha Condé son président en exercice assurait vendredi que l'organisation userait de tous les moyens à sa disposition pour mettre un terme à cette «ignominie», sans plus de précisions. Le secrétaire général de l'ONU, lui, s'est dit horrifié de possibles crimes contre l'humanité. Une enquête ? Des sanctions ? Pour l'heure il ne s'est pas avancé. 
Quant à  l'Union européenne, qui coopère avec la Libye pour empêcher ces migrants de traverser la Méditerranée, elle s'est engagée a améliorer leurs  conditions de vie sur le territoire libyen. Comment ? Aucune indication n'a été donnée.