Afrique

Zimbabwe : ces manifestants en liesse prêts à renverser Mugabe

manifestation à Harare

Des milliers de Zimbabwéens ont répondu à l'appel à manifester pour demander la démission du président Mugabe qui refuse de lâcher le pouvoir. L'armée a dû s'interposer pour éviter que la foule ne déferle sur son palais présidentiel.

dans

Les militaires acclamés par les Zimbabwéens comme des libérateurs ! Cela fait une semaine que l'armée contrôle le pays et assigne le Président Mugabe à résidence. Sa brève apparition en public ne change rien à cette situation totalement inédite. Dans la rue, les manifestants se prennent en photo avec les soldats considérés comme des héros. Ces scènes de liesse ne laissent plus aucun doute sur l'état d'esprit de la population. La parole s'est libérée, même au sein du parti du Président dont cet homme est un militant.

Je suis du Zanu-PF, mais il est grand temps que Mugabe quitte le pouvoir et le quitte maintenant ! 

Un militant du Zanu-PF

Mugabe doit partir. Nous sommes fatigués de ce Mugabe, il doit partir, nous ne l'aimons pas. 


Une manifestante

L'humeur est à l'euphorie! Nous pouvons enfin être euphoriques. Ceci est notre jour d'indépendance. Ceci est notre vrai moment de résistance. Vive le Zimbabwe!

Une manifestante

Une nouvelle indépendance ? C'est précisément dans ce stade de Harare qu'en 1979, de retour d'exil, Mugabe prononçait son premier discours et accédait au pouvoir. 
38 ans plus tard, cet après-midi, sur cette scène symbolique, il y a notamment notamment les caciques régionaux de son parti et les anciens combattants, piliers du régime. Tous ont lâché le plus vieux président de la planète. Et pour obtenir sa démission, ils appellent le peuple à finir ce que l'armée a commencé.