Tous les articles de Jean-Jérôme Destouches

Hebe de Bonafini que l'on voit ici lors de la Marche de la Résistance sur la Place de Mai en 1988, est présidente de l’association des Mères de la Place de Mai. Elle a perdu deux de ses enfants pendant cette dictature : Jorge le 8 février 1977 et Raul le 25 mai 1978.
Elles sont quatorze sur la place de Mai, dans le centre de Buenos Aires, ce 30 avril 1977. C’est la première fois qu’elles se réunissent sur cette place emblématique de la capitale argentine pour demander à la junte militaire ce que sont devenus leurs enfants, disparus depuis le coup d’état orchestré un an auparavant.
Partager: 
Dans une rue de Madrid en février 2017,  Amarna Miller explique que les clichés sur les actrices pornos demeurent très forts ! Pourtant, elle vit simplement. A Los Angeles où elle réside depuis plus d’un an, elle vit dans une caravane dans le jardin d’une maison.
Peut-on être actrice porno et féministe ? Amarna Miller une actrice porno de 26 ans originaire de Madrid qui travaille aux...
Partager: 
Gilvanilta Ferreira en action, à l'entraînement, chez elle, sur la plage de Ponta Negra dans la ville de Natal (Nord-Est du Brésil)
Gilvanilta Ferreira est brésilienne, surfeuse professionnelle et a appris à surfer sur le couvercle d’une glacière. Malgré ses...
Partager: 
Stéphanie Gibaud lors de l'entretien réalisé fin août 2015 par Skype entre Paris et Buenos Aires
Stéphanie Gibaud est lanceuse d’alerte, de l’étoffe de la "réelle" Irène Frachon qui révéla les ravages du médicament...
Partager: 
Le 4 juin 2015, manifestation historique en Argentine. Des dizaines de milliers de personnes défilent devant le Congrès de la Nation de l'Argentine a Buenos Aires mais aussi dans plus de 70 villes du pays.
Toutes les 31 heures une femme est tuée en Argentine. Face à cette violence machiste le peuple argentin a dit basta, le 3 juin...
Partager: 
Miss Tamara Luraschi -27 ans -100 kilos : « Ma me`re qui est e´vange´lique n’e´tait pas d’accord au de´but pour que je me pre´sente au casting des Miss Gorditas. Mais j’avais tellement grossi que mon petit ami m’a abandonne´e. J’ai de´cide´ de devenir un mannequin XXL pour montrer qu’une femme obe`se est aussi sexy qu’une autre ».
Alors que Calvin Klein ou Pirelli commencent à utiliser des mannequins XXL dans leurs pubs, cela fait un moment qu’au Paraguay,...
Partager: 
Silvana Turner, au travail, dans les locaux de l'Équipe argentine d’anthropologie de médecins légistes, à Buenos Aires
Silvana Turner est membre de l’Équipe argentine d’anthropologie de médecins légistes créée voilà 30 ans, juste après la fin de la...
Partager: 
Estela de Carlotto, Grand-Mère de la Place de Mai à Buenos Aires, qui a perdu sa fille sous la dictature (photo : J.J. Destouches).
Le 24 mars 1976, il y a 37 ans, l'Argentine basculait dans la dictature et dans une répression massive par la terrible tactique...
Partager: 
Malgré des conditions carcérales aménagées pour les enfants, les cellules demeurent celles d’une prison classique.
En Argentine, être mère et prisonnière n’est pas incompatible. Depuis une dizaine d’années, les femmes peuvent purger leurs...
Partager: 
Elsa Massa et son foulard blanc, son “arme“ de protestation... Au Musée de la Mémoire, Ville de Rosario, Novembre 2013 :<br/>«  Quand je marche autour de la Place de Mai je pense à ces 30 000 jeunes qui ont disparus injustement. Ils rêvaient de changer la société et on les a éliminés pour cela » dit Elsa Massa, une mère de la place de Mai dont le fils a disparu en 1977 pendant la dictature en Argentine.
Alors que l'Argentine célèbre le 30ème anniversaire de la fin de la dictature militaire, personne ne peut oublier dans ce pays...
Partager: 

Pages