Tous les articles de Lynda Zerouk

Halimah Yacob, au centre de la photo, 63 ans, nommée présidente de Singapour le 13 septembre, est la première femme à diriger le pays. On la voit ici deux jours auparavant, quittant le "département des élections" de Singapour 
Avant même son investiture, jeudi 14 septembre, Halima Yacob, musulmane issue de la minorité malaise, désignée automatiquement présidente, sans scrutin, a essuyé quelques critiques sur les réseaux sociaux. Certains allant jusqu’à tweeter avec le hashtag #NotMyPresident, qui avait largement été utilisé après l’élection du président américain Donald Trump.
Partager: 
La réalisatrice Sofia Djama sélectionnée à la Mostra de Venise 2017 pour son film Les Bienheureux a reçu pleusieurs récompenses.
Après le succès de son dernier court-métrage, la réalisatrice algérienne Sofia Djama, sélectionnée à la Mostra de Venise 2017, en...
Partager: 
Schéma de l'appareil génital féminin avec la représentation correcte du clitoris dans les ouvrages de SVT des Editions Magnard, à l'usage des collègiens de la 5ème à la 3ème à la rentrée 2017. 
Pour la première fois en France, en cette rentrée 2017, le clitoris est correctement et entièrement représenté dans un manuel...
Partager: 
Fatima Ahmed Ibrahim, première femme élue au Parlement soudanais, est décédée le 12 août 2017.
Première soudanaise élue au parlement en 1965, Fatima Ahmed Ibrahim, féministe et communiste, a œuvré toute sa vie en faveur des...
Partager: 
Après le collectif afroféministe Mwasi, c'est au tour de l'association féministe et antiraciste Lallab d'être au centre d'une polémique relayée par les institutions.
En seulement trois mois, deux organisations féministes et antiracistes, le collectif Mwasi et l’association Lallab, ont été au...
Partager: 
Le viol collectif d'une jeune femme est survenu, en pleine journée, dans un bus de la société de transports en commun M'dina.
Le viol en réunion d'une jeune femme par un groupe d’adolescents à bord d’un bus à Casablanca, relance au Maroc le débat sur le...
Partager: 
Une femme afghane affiche sa carte d'identité d'électeur au bureau d'inscription des électeurs dans la Province de Parwan, au nord de Kaboul en 2008. Une carte d'identité sur laquelle ne figure pas son nom. 
Lassées d’être désignées comme « les filles de… », « les mères de… », « les femmes de… », des Afghanes mènent campagne sur les...
Partager: 

Pages

  • 1