Virginie Wojtkowski

Tous les articles de Virginie Wojtkowski

Olga Karatch tient dans ses mains une “photo de classe“ de femmes emprisonnées sous le regard de leurs matons, membres du gouvernement.
Etre dissident aujourd’hui, en Biélorussie, c’est s’exposer au danger. Que l’on soit homme ou femme, sans distinction. Mais le régime d’Alexander Loukachenko use de moyens de pression différents selon le sexe des opposants. Olga Karatch, fondatrice de l’association « Notre maison » en sait quelque chose. Sa fondation vient en aide aux femmes activistes en prison. Tandis que Marina Adamowicz se bat au quotidien pour faire sortir de prison son mari, le social-démocrate Mikola Statkevitch, ex candidat à la présidentielle contre l'omnipotent Loukachenko.
Partager: 
Avec son dernier opus, Catherine Marx, qui se veut « féministe » s’inscrit dans une de ces polémiques dont la France a le secret,...
Partager: 
Sur l'affiche “Droits des femmes, des droits humains !“
Pas facile pour le mouvement féministe de se faire une place dans le débat public en Pologne. Avec le retour en force de l'église...
Partager: 

Pages

  • 1