Cinéma : « Tango Negro », les racines africaines du Tango

Le réalisation angolais Dom Pedro, invité sur le plateau du 64' le 28 juillet 2015 pour parler de son dernier film "Tango Negro", sur l'influence de la musique africaine dans le Tango argentin.
Le réalisation angolais Dom Pedro, invité sur le plateau du 64' le 28 juillet 2015 pour parler de son dernier film "Tango Negro", sur l'influence de la musique africaine dans le Tango argentin.

Dom Pedro, réalisateur angolais francophone, présente son dernier film « Tango Negro » qui évoque les origines africaines de la musique argentine…  Un sujet tabou à Buenos Aires.

dans
Le réalisateur angolais Dom Pedro a choisi de suivre l’une des plus importantes figures contemporaines du Tango, Juan Carlos Caceres, dans son film "Tango Negro", pour raconter l'influence de la musique africaine dans le Tango. Décédé au printemps 2015, le célèbre jazzman prônait lui aussi la réintroduction des rythmes africains dans la musique argentine.
 
Le réalisateur s’interroge : « Comment cette musique est devenue à être appelée Tango ? Comment est-elle née dans ce pays, l’Argentine ? Les autorités de l’époque mettaient en cause l’africanité au sein de cette musique mais aussi, on faisait croire qu’il n’y a jamais eu de noirs en Argentine », explique Dom Pedro.
 
Ce film est l’histoire d’un mouvement musical mais aussi une histoire politique.
En attente d’édition, il est à l’affiche de deux salles aux Etats-Unis : dans le quartier de Harlem à New York et à Washington.

Voir l'interview de Dom Pedro, invité sur le plateau du 64' :