Culture

Il y a 150 ans mourait le poète Charles Baudelaire

Baudelaire invité

Le 31 aout 1867 disparaissait l'un des plus grands écrivains du XIXe siècle à l'âge de 46 ans. Aujourd'hui encore, son recueil Les Fleurs du mal reste l'une des classiques les plus étudiés dans les écoles. Gros plan sur son oeuvre avec Marie-Chritine Natta, qui signe une biographie intitulée Beaudelaire édition Perrin
 

dans

Il voulait être acteur. Il sera poète, traducteur, - notamment d'Edgar Allan Poe - critique d'art et de littérature. Icône du dandysme au regard pénétrant, il revendiquait sa marginalité et son insoumission.

Charles Baudelaire était un homme déchiré à l'extrême, en proie au Spleen qu'il mettra en mots dans l'un de ses plus célèbres poèmes.

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits...

Un Spleen que seules conjurent les vapeurs de ses "paradis artificiels"...

A 36 ans, il publiait Les Fleurs du mal, qui rassemble l'essentiel de son oeuvre. Accusé d'ériger l'immoralité et la débauche en exemple, il sera condamné et censuré. Un siècle et demi plus tard, ses poèmes lascifs comptent parmi les classiques des programmes scolaires. 

Spécialiste de la littérature du XIXe siècle, Marie-Christine Natta a signé plusieurs éditions critiques de textes de Barbey d'Aurevilly, Balzac, Dumas et Baudelaire. Elle est également l'autrice d'ouvrages et d'articles sur le dandysme : Essai sur le dandysme (1991), La Grandeur sans convictions (1991), La Mode (1996) et Le Temps des mousquetaires (2005). Elle a publié une biographie d'Eugène Delacroix (Tallandier, 2010).