Culture

Jacques Prévert, le pro des mots et des maux

Jacques Prévert (1900-1977)  “Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.”
Jacques Prévert (1900-1977)  “Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.”
Capture d'écran du disque Jacques Prévert et ses interprètes

Il y a 40 ans, au printemps 1977, le poète et scénariste Jacques Prévert se taisait définitivement. Mais ses films, ses chansons et ses ouvrages nous parlent encore. Petit florilège parmi ses plus belles expressions, réparties et autres pensées poétiques... et politiques.

dans
A jamais, la postérité retiendra l'image d'un homme à l'œil poché, la cigarette pendouillante. Jacques Prévert était un sceptique convaincu, un éleveur de mots sans pareil, un anarchiste aimable qui plaçait ses bombes dans l'ordonnancement de ses mots. Son air accablé de Gai Luron, le chien de Gotlib, ou de Droopy, la création de Tex Avery, le rendait immédiatement identifiable. Cet orfèvre de la langue, à la fois dynamiteur de clichés et grand maître de l'équivoque, abandonna l'école à 15 ans.
Jacques Prévert en 1961
Jacques Prévert en 1961
(capture d'écran)

Il fut un temps le compagnon de route (et de doute) de André Breton, Marcel Carné, Alexandre Trauner, Jean Renoir ou du musicien Joseph Kosma. Son extraordinaire dextérité intellectuelle, sa défense des "petites gens", des amours malheureux, sa poésie accessible, lisible (et, comme telle, moquée par nombre d'"intellectuels" en vue), ses poèmes régulièrement mis en musique et chantés par les plus grands artistes en font l'un des artistes majeurs de la planète francophone.
Persifleur et iconoclaste, Jacques Prévert aimait faire dérailler les expressions toutes faites ("Y en a qui tuent / d'autres qui sont tués / il faut bien que tout le monde vive.") , quand ce n'était pas les prières ("Notre Père qui êtes aux cieux, restez-y !").
Il trouvait son inspiration dans les bistrots enfumés, dans les rues et les jardins du monde entier, tous les jardins pourvu qu'ils fussent publics. Là, il faisait moisson de faits divers et d'émotions, de ce qu'il nommait joliment les "petites annonces de la vie".

Voici un florilège des expressions et pensées du poète. 
A déguster sans modération.

LA VIE, L'AMOUR

Pour évoquer sa naissance (le 4 février 1900) :
 

"Des mois avant
En plein printemps

Il y a eu
Un feu d'artifice entre mes
parents
C'était le soleil de la vie
Et moi j'étais dedans..."
(Jacques Prévert, Spectacle, 1951)

- "Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer."
- "J'ai reconnu le bonheur au bruit qu'il a fait en partant."
- "Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple."
- "Plus tard, il sera trop tard. Notre vie, c'est maintenant. "

Le racisme et la haine ne sont pas inscrits dans les péchés capitaux, ce sont pourtant les pires...
                                                                                                                            Jacques Prévert

L'ORDRE ET LA SOCIÉTÉ

"Ça, c’est l’histoire de France, on vous l’a apprise à l’école
Y en a qu’une qu’on ne vous a pas apprise
C’est la vôtre et la nôtre, celle de tous les jours
Y a celle des ouvriers Y a celle des paysans Y a celle des étrangers."

  (Choses et autres de Jacques Prévert )

"Un ouvrier c'est comme un vieux pneu,
Quand y'en a un qui crève
On l'entend même pas crever."

(Extrait du pamphlet en soutien à la Grève des ouvriers Citroën 1933.)

- "Martyr, c'est pourrir un peu"
- "Le désordre des êtres est dans l'ordre des choses."
- "Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie."
- "Je sais, un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, j'irai les retrouver."

LE CINÉMA


C'est Jacques Prévert qui a créé, inventé Drôle de drame (1937), le Quai des brumes (1938), Le jour se lève (1939), les Visiteurs du soir (1942) et les Enfants du paradis (1943-1944), autant de films que réalisa Marcel Carné. Il a écrit aussi pour, Christian Jaque, Jean Grémillon, André Cayatte, le cinéaste d'animation Paul Grimault, et son frère, Pierre Prévert.

"Les imprudents ! Me laisser tout seul avec moi-même... et ils me défendaient les mauvaises fréquentations... Quelle inconséquence !"
(Lacenaire dans les "Enfants du paradis")

"Vous êtes extraordinaire, Edouard. Non seulement vous êtes riche, mais encore vous voulez qu'on vous aime comme si vous étiez pauvre ! Et les pauvres, alors ! Soyez raisonnable, mon ami, on ne peut tout de même pas tout leur prendre, aux pauvres !"  
(Garance au comte de Montray dans les Enfants du paradis)
 

"Les producteurs de cinéma achètent de grosses voitures américaines pour venir vous annoncer plus vite qu'ils sont ruinés."

Jacques Prévert, qui fumait trois paquets de cigarettes par jour, est mort le 11 avril 1977 d'un cancer du poumon. Avec Jules Ferry, son nom figure en tête des lycées et collèges en France.