Culture

A la rencontre de Darwin

darwin expo
©TV5MONDE/sujet d'Estelle Martin

Jusqu’en août, la Cité des sciences et de l’industrie propose l’exposition "Darwin, l’original". Comment le naturaliste britannique a-t-il vécu ? Quel a été son cheminement intellectuel jusqu'à la théorie de l’évolution ? Suivez le guide !

dans
Nul besoin d’être un scientifique accompli pour apprécier "Darwin, l’original", présentée jusqu’en août à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. L’exposition est proposée sous la forme d’un parcours pédagogique et interactif retraçant le raisonnement de Charles Darwin. Et la visite rend accessible la théorie de l’auteur de L’Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle aux petits (à partir de 10 ans) comme aux grands curieux.

Justement, comment Charles Darwin est-il parvenu à rédiger cet ouvrage fondateur de la théorie de l’évolution ? Tout commence lorsque le naturaliste embarque en 1831 pour un tour du monde à bord du HMS Beagel, un navire de la Royal Navy reconstitué en maquette pour l’exposition. Il a 22 ans et l’expédition va durer 1741 jours, soit cinq ans.

Darwin, minutieux

Pendant ce voyage aux nombreuses escales, il note et détaille toutes ses observations dans ses précieux carnets. Le visiteur en prend connaissance à travers des activités ludiques, des enregistrements audio et des panneaux explicatifs. Soudain, il se retrouve au milieu d’un décor de végétation luxuriante. La lumière est tamisée, des bruits d’oiseaux et d’insectes sont diffusés dans la pièce. Un univers dans lequel Darwin a très bien pu se retrouver pour examiner la faune et la flore lors de ses haltes en Amérique du Sud.

1859. Charles Darwin est rentré en Angleterre depuis 23 ans et rédige sa théorie de l’évolution depuis son retour. Un travail laborieux mais nécessaire pour être en mesure de réfuter les accusations auxquelles il s’attend. Un film, accompagné d’animations, explique au visiteur cette période qui l’a amené à élaborer sa théorie de la sélection naturelle jusqu’à la publication de L’Origine des espèces. L’ouvrage sera épuisé dès sa parution et connaîtra six rééditions du vivant de son auteur.

L'héritage Darwin

Près de 150 ans après sa disparition, Charles Darwin reste le père incontesté des sciences de l’évolution. Sa théorie est, aujourd’hui encore, à la base de nombreux raisonnements. Deux scientifiques, l’un astrophysicien et l’autre zoologiste et systématicien, débattent à ce propos et une conclusion s'impose : le hasard, comme l'écrivait Darwin à son époque, joue un rôle primordial. Il apparaît donc impossible de faire des prédictions sur l'évolution de la vie à long terme.

Un autre film illustre très bien le fait que les idées énoncées par Darwin au XIXe siècle demeurent une référence dans la recherche contemporaine, au-delà de la biologie. Par exemple en médecine, avec la compréhension de l'évolution du cancer.

Darwin, intime

Après deux heures de visite, l’exposition s’achève sur une partie plus personnelle, et certainement méconnue, de la vie de Darwin. Sa jeunesse et sa famille sont évoquées à travers quelques mini-théâtres animés. Le visiteur prend ainsi conscience que Charles Darwin, avant d’être un scientifique respecté, est un humaniste profondément anti-esclavagiste. En 1839, il épouse sa cousine Emma Wedgwood avec laquelle il a dix enfants. Très proche de sa progéniture, mais naturaliste avant tout, il l'observe grandir comme il le fait avec la nature.

Avec son fils Francis, il mène des expériences sur les plantes de son jardin. Ainsi, le terrarium installé à la Cité des sciences et de l’industrie témoigne de l’importance des vers de terre. Ces travaux constituent un véritable socle dans la méthode de travail de Darwin.

"Darwin, l'original" a donc le mérite de simplifier la théorie du scientifique sans pour autant la réduire. L'exposition n'omet pas non plus certains aspects, comme la récupération de sa pensée par des personnages parfois mal intentionnés, tout en rétablissant la vérité sur la parole de Darwin. Le scientifique Francis Galton, son cousin, s'est notamment appuyé sur la sélection naturelle pour mettre au point sa théorie de l'eugénisme en 1883. Celle-là même qui conduit le XXème siècle à la catastrophe en inspirant les lois nazies sur les stérilisations forcées et la Shoah.