Culture

"Nous les dieux" : Le culte de l'homme a remplacé la chrétienneté, selon Nicolas Saudray

Nous les dieux : Nicolas Saudray

Le dernier ouvrage de Nicolas Saudray a nécessité 25 ans de travail : ce pavé de plus de 900 pages remonte le cours du temps pour expliquer l'état du monde à travers l'histoire des 11 grandes civilisations que l'auteur a étudiées . Entretien avec le philosophe de l'histoire, Nicolas Saurdray, qui estime que l'Occident est la seule civilisation qui s'est prise pour Dieu, avec tous les avantages et les défauts que cela a pu engendrer.

dans


"Cet essai n’a pas de précédent en langue française. C’est une réflexion sur l’aventure humaine au sens large – commençant avant les singes et s’achevant après notre espèce. Le livre montre d’abord que l’apparition de l’homme et sa préhistoire sont dues beaucoup plus au principe de complexité croissante qu’à la sélection naturelle. Il se poursuit par une comparaison systématique des onze civilisations, qui n’avait jamais encore été effectuée. Chacune a sa cohérence, mais il en résulte une difficulté à comprendre les autres. Ainsi, la nôtre n’est pas l’héritière des Grecs et des Romains. Elle se singularise par la promotion de l’homme, qui s’est mis à la place de Dieu. L’auteur met ensuite en parallèle l’histoire de ces civilisations. Chacune a abouti à un empire rassembleur – avec une exception marquante, celle de l’Occident. Mais les civilisations se fondent maintenant en un magma sans cohérence. Nicolas Saudray trace enfin quelques perspectives d’avenir, face aux grands défis que sont notamment l’islam radical et le réchauffement de la planète. Il ne croit guère à un cataclysme prochain. Il estime en revanche que l’humanité ne pourra probablement jamais sortir d’une Terre vouée, dans un avenir très éloigné, à être carbonisée."

Site de l'éditeur : "Nous les dieux", de Nicolas Saudray — Editions Michel de Maule