Info

Allemagne: plus de quatre mois d'imbroglio politique

La chancelière allemande Angela Merkel, dans sa voiture à Berlin, le 6 février 2018
La chancelière allemande Angela Merkel, dans sa voiture à Berlin, le 6 février 2018
afp.com - Adam BERRY
Angela Merkel, leader de la CDU allemande, Martin Schulz (G), son homologue du SPD, et Horst Seehofer, président de la CSU, à Berlin, le 2 février 2018
Angela Merkel, leader de la CDU allemande, Martin Schulz (G), son homologue du SPD, et Horst Seehofer, président de la CSU, à Berlin, le 2 février 2018
afp.com - John MACDOUGALL
Le Parlement allemand
Le Parlement allemand
afp.com - smi

L'accord de coalition gouvernementale conclu mercredi par les conservateurs d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates allemands constitue un épilogue tout provisoire à un vide politique inédit de plus de quatre mois dans le pays.

- 24 septembre 2017: les démocrates-chrétiens de la chancelière remportent les élections mais avec un score historiquement très faible. Les partis traditionnels sont en repli, tandis que l'extrême droite réalise une spectaculaire percée. Aucune majorité claire ne se dessine à la chambre des députés.

- 22 octobre 2017: le gouvernement de la chancelière devient un cabinet uniquement chargé de gérer les affaires courantes.

- 20 novembre 2017: échec d'une tentative de former un gouvernement de coalition hétéroclite entre conservateurs, écologistes et libéraux.

- 7 janvier 2018: début de consultations entre conservateurs et sociaux-démocrates du SPD sur une possible coalition, comme durant les périodes 2005-2009 et 2013-2017.

- 7 février 2018: accord sur un contrat de coalition jusqu'à l'automne 2021 entre les deux mouvements.

- Début mars 2018: publication attendue du résultat d'un vote par courrier des quelque 463.000 militants du SPD, appelés à approuver ou rejeter l'accord de coalition. S'ils le valident, Angela Merkel pourra être officiellement élue chancelière pour un quatrième mandat par sa majorité à la chambre des députés.