Info

Décès Johnny Hallyday : "la mort d'un monument de la chanson française"

Johnny Hallyday le 24 novembre 2003 à Nice
Johnny Hallyday le 24 novembre 2003 à Nice
afp.com - JACQUES MUNCH
dans

La presse française et étrangère sur leurs sites internet rendent hommage à Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, en saluant "la mort d'un monument de la chanson française".

Pour Le Figaro, "la dernière idole de la France s'en va". Le journal sur son site fait un "retour sur la vie du rocker, toutes ses joies et ses peines, qui ont marqué profondément la France depuis 60 ans. Une vie de légende."

"Feu Johnny", titre sur son site Libération qui consacre plusieurs articles à Johnny Hallyday et "sa voix", Johnny Hallyday et "son corps caverneux"; Johnny "74 ans dont 60 sur scène"; Johnny, "les années yéyé".

"Mort d'un monstre sacré", titre Les Echos.

"Johnny Hallyday, monument de la chanson française est mort", titre sobrement sur son site Ouest-France.

"Johnny Hallyday est mort cette nuit à l'âge de 74 ans", écrit en grand Le Parisien sur son site qui précise que "l'annonce de la mort de l'idole des jeunes a été faite par son épouse Laeticia, dans la nuit de mardi à mercredi, peu avant 3h00 du matin".

Tous les quotidiens français ouvrent leur site avec la mort du chanteur français.

La presse anglo-saxonne rend également hommage au rockeur français. Ainsi, le magazine Variety salue le "premier chanteur à avoir popularisé le rock’n’roll en France", qu’il appelle "French Elvis".

Pour la BBC : "La plus grande star du rock français est mort d'un cancer."

"Johnny, requiem pour un feu" écrit le quotidien suisse Le Temps. "Le chanteur français Johnny Hallyday est mort", écrit en une sur son site la Tribune de Genève.

Le journal Belge Le Soir annonce également le décès du chanteur à l'âge de 74 ans: "son nom était Johnny".