Fête de la librairie indépendante samedi en France, Belgique, Suisse et Luxembourg

Une libraire installe quelques-uns des 700 romans français et étrangers parus pour la rentrée littéraire, le 22 août 2006 dans une librairie de Caen
Une libraire installe quelques-uns des 700 romans français et étrangers parus pour la rentrée littéraire, le 22 août 2006 dans une librairie de Caen
afp.com - MYCHELE DANIAU
dans

Quelque 500 libraires indépendants de France, Belgique, Suisse et Luxembourg célèbreront samedi, veille de la journée mondiale du livre et du droit d'auteur, la 19e fête de la librairie alors que depuis l'été dernier les ventes de livres ont tendance à s’essouffler.

"Dans un contexte de mise à l’épreuve du droit des auteurs et de grande mutation des habitudes de lecture, il n’est pas superflu mais très urgent de transmettre à nos clients ce qu’est notre vocation et ce que nos compétences apportent de très précis à la circulation et la diversité des livres", a expliqué Marie-Rose Guarnieri, responsable de la Librairie des Abbesses à Paris et cheville ouvrière de cette manifestation.

Les libraires participant à l'opération offriront à leurs clients une rose et un ouvrage inédit qui met en lumière illustrateurs, graphistes et typographes. Ouvrage de 140 pages richement illustré, "Le corps du livre", tiré à 23.000 exemplaires, réunit une quinzaine de textes, hommages aux pionniers du métier tels Robert Massin et Pierre Faucheux, ou témoignages d’éditeurs contemporains sur la genèse de leurs couvertures (Actes Sud, Le Tripode, P.O.L...).

Avec plus de 3.200 librairies indépendantes, de toutes tailles et implantées sur l’ensemble du territoire, "la France dispose du réseau le plus dense au monde", souligne le Syndicat de la librairie française (SLF), partenaire de la manifestation.

Malgré la concurrence des ventes sur internet, en forte progression, et de l'achat de livres en grande surface, les librairies ont réussi en 2016 à maintenir leur part de marché à 22%, dont 18,5% pour les librairies stricto sensu et 3,5% pour les maisons de la presse, points de vente en gare et librairies-papeteries.

Selon une récente enquête du Centre national du livre (CNL), un tiers (32%) des personnes n'achetant pas leurs livres en librairie expliquaient leur comportement par un "prix des livres en librairie plus élevé qu'ailleurs", témoignant ainsi d'une méconnaissance persistante de la loi Lang sur le prix unique du livre en vigueur pourtant depuis 1981.

"La loi Lang est vitale pour le livre mais trop méconnue", expliquait récemment à l'AFP Vincent Monadé, président du CNL. "Il faut encore convaincre les gens que le prix du livre est le même partout."

Le but de la fête de la librairie est notamment de rappeler cette évidence. Informations pratiques sur www.facebook.com/fetedelalibrairie.